NOUVELLES
08/08/2013 09:45 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Une bombe dans un cimetière tue 14 membres d'une même famille en Afghanistan

KABOUL - Une bombe placée dans un cimetière de la province rurale de Nangarhar, dans l'est de l'Afghanistan, a tué 14 femmes et enfants d'une même famille, jeudi.

Le président du pays, Hamid Karzai, a dénoncé l'attentat et pressé les talibans de cesser de tuer des civils innocents.

La famille s'était réunie autour du monument funéraire d'un membre de leur famille, tel que le veut la tradition lors de l'Aïd al-Fitr, une fête musulmane célébrée à la fin du mois sacré du Ramadan.

Sept femmes et sept enfants d'une même famille élargie ont été tués, et trois autres membres ont été blessés, a rapporté le chef adjoint de la police provinciale. Une enquête suivra.

Personne n'a immédiatement revendiqué la responsabilité de l'attentat. Il n'est pas possible de savoir pourquoi la famille a été visée. Le défunt qu'elle visitait était le chef tribal Haji Khayali, qui travaillait pour une compagnie de sécurité. Il a été tué par les talibans plus tôt cette année.

Le frère de M. Khayali, Haji Ghalib, qui a perdu sa fille dans l'incident jeudi, blâme les talibans pour cette attaque. Absent lors de l'événement, il a affirmé, au téléphone, travailler aussi pour une compagnie de sécurité et être membre d'un conseil de paix local qui cherche à réconcilier les insurgés.

Le président Hamid Karzai a publié un communiqué dans lequel il a dénoncé l'attentat. Plus tôt, après avoir assisté à des prières à Kaboul, M. Karzai avait demandé aux talibans de déposer leurs armes, de se joindre aux instances politiques et de cesser de tuer des civils innocents.

Les attentats à la bombe et les attaques des talibans s'enchaînent à Nangarhar depuis quelques semaines. Des dizaines de personnes ont été tuées, dont des policiers et autres menbres des forces de la sécurité.

Durant la première moitié de 2013, le nombre de morts en Afghanistan a bondi de 14 pour cent et le nombre de blessés de 28 pour cent, par rapport à la même période l'an dernier, selon un rapport des Nations Unies.