NOUVELLES
08/08/2013 08:24 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Tricheurs punis plus sévèrement

La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) s'est rangée jeudi aux normes du prochain Code mondial antidopage, qui sanctionnerait l'usage de produits dopants lourds pour quatre ans, au lieu de deux.

« Le nouveau code de l'Agence mondiale antidopage (AMA) reflètera notre ferme volonté de renforcer les sanctions, et l'IAAF reviendra donc à quatre ans de suspension pour des cas graves d'usage de produits dopants », écrit la fédération dans un communiqué.

Cette nouvelle charte devrait être adoptée en novembre à Johannesburg en parallèle à l'élection du nouveau patron de l'AMA. Elle entrerait ensuite en vigueur à compter du 1er janvier 2015.

L'IAAF avait préalablement décidé de sévir contre les athlètes fautifs pour quatre ans, mais avait réduit les peines à deux ans en concordance avec le premier code mondial antidopage, approuvé en 2004.

Les récents contrôles positifs de Tyson Gay et Asafa Powell lors de tests antidopages ont manifestement donné raison à l'IAAF, qui a longtemps réclamé un durcissement des sanctions, et un retour aux quatre ans.

« L'IAAF ne faiblira pas dans sa volonté de faire tout son possible pour éradiquer la triche », conclut le communiqué.