NOUVELLES
08/08/2013 10:12 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Tim Hortons décide d'accroître sa dette pour financer le rachat d'actions

Le nouveau chef de la direction de Tim Hortons (TSX:THI), Marc Caira, a cherché jeudi à satisfaire les investisseurs en accroissant la dette de la chaîne de restaurants pour financer le rachat d'actions, et en modifiant sa stratégie de croissance aux États-Unis.

«Cette entreprise et cette marque sont imbriquées dans l'identité canadienne, et je crois que de nombreuses opportunités attendent Tim Hortons au Canada, aux États-Unis et à l'échelle internationale», a affirmé M. Caira à des analystes, lors d'une conférence téléphonique.

La chaîne d'établissements de beignes et de café a fait part de son intention d'emprunter jusqu'à 900 millions $ de plus pour financer le rachat de ses actions. Cette somme s'ajoute à celle de 100 millions $ déjà destinée au rachat d'actions au cours de l'année à venir.

L'entreprise a affirmé ignorer le montant exact qu'elle dépenserait dans le cadre de son programme révisé de rachat d'actions, mais elle a ajouté que l'emprunt additionnel maintiendrait sa capacité à investir dans l'entreprise tout en créant de la valeur pour ses actionnaires.

Tim Hortons a indiqué avoir reçu l'approbation des autorités de réglementation pour racheter jusqu'à 10 pour cent de ses actions, relevant une limite de dépenses précédemment établie à 250 millions $.

La chaîne a aussi annoncé jeudi avoir enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net en hausse de 14,5 pour cent, à 123,7 millions $, et un bénéfice d'exploitation en progression de 11,2 pour cent, à 176,6 millions $, par rapport à la période correspondante de 2012.

Ainsi, le bénéfice net attribuable à Tim Hortons a été de 123,7 millions $, ou 81 cents par action, en hausse par rapport à celui de 108,1 millions $, ou 69 cents par action, du deuxième trimestre de 2012, en raison d'une progression des activités canadiennes ayant contrebalancé un déclin dans sa division américaine beaucoup plus restreinte.

Les revenus totaux de l'entreprise se sont élevés à 800,1 millions $, en hausse de 1,9 pour cent par rapport à ceux de 785,6 millions $ réalisés un an plus tôt.

Les ventes des restaurants comparables, incluant ceux des franchisés, ont crû de 1,5 pour cent au Canada et de 1,4 pour cent aux États-Unis.

Le bénéfice d'exploitation de Tim Hortons a augmenté à 176,6 millions $, contre 158,8 millions $. Les activités canadiennes ont compté pour la majeure partie de ce résultat, tandis que le segment américain a compté pour 2,6 millions $, en recul de 1,5 million $ par rapport au deuxième trimestre de l'année précédente.

Les actions de Tim Hortons ont clôturé jeudi à 59,90 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 41 cents.