NOUVELLES
08/08/2013 07:40 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Le Québécois Yves Fortier est nommé au comité de surveillance du SCRS

MONTRÉAL - L'avocat et ex-ambassadeur québécois Yves Fortier a été nommé jeudi au Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité.

L'annonce, effectuée par le premier ministre Stephen Harper dans une déclaration transmise par courriel, marque le retour de M. Fortier au sein de l'appareil gouvernemental.

L'ancien président du cabinet d'avocats Norton Rose a en effet été l'ambassadeur du Canada au siège de l'ONU, à New York, de 1988 à 1992. Il a aussi représenté le Canada en 1989 et 1990 auprès du Conseil de sécurité des Nations unies.

Outre un passage à la Cour permanente d'arbitrage à La Haye, Yves Fortier a été avocat-conseil pour de nombreuses commissions royales et commissions d'enquête et a agi comme négociateur pour le gouvernement du Québec auprès de la Première Nation crie.

Il a également été administrateur pour plusieurs sociétés canadiennes, dont la Banque Royale du Canada et TransCanada, en plus d'avoir présidé le conseil d'Alcan et été le gouverneur de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Nommé officier de l'Ordre du Canada en 1984, M. Fortier a été promu au rang le plus élevé, celui de compagnon, sept ans plus tard. En 2006, il a aussi été fait officier de l'Ordre national du Québec.

Il pratique actuellement le droit à Montréal.

Le Comité de surveillance des activités de renseignement de sécurité supervise la façon dont le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) exerce ses fonctions et examine les plaintes contre l'organisme fédéral.