NOUVELLES
08/08/2013 01:07 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Israël: l'aéroport d'Eilat brièvement fermé à cause d'une menace d'attaque

JÉRUSALEM - L'armée israélienne a brièvement suspendu les atterrissages jeudi dans la station balnéaire d'Eilat, sur la mer Rouge, tandis que les autorités égyptiennes ont prévenu que des attaques à la roquette pourraient être lancées à partir de la péninsule du Sinaï.

La fermeture partielle de l'aéroport d'Eilat a été en vigueur pendant environ deux heures, avant d'être levée jeudi soir, a indiqué un porte-parole de l'armée israélienne, le lieutenant-colonel Peter Lerner.

La décision de fermer partiellement l'aéroport a été prise après une évaluation de la sécurité, a-t-il dit, sans donner de détails.

Eilat, dans l'extrémité sud d'Israël, est une importante destination pour les touristes nationaux et internationaux. La ville est située près du Sinaï, où des militants islamistes et des Bédouins engagés dans la contrebande et d'autres activités criminelles défient les forces de sécurité égyptiennes depuis des années.

Un responsable de la sécurité en Égypte a déclaré à l'Associated Press que le pays avait reçu des renseignements suggérant que des groupes terroristes prévoient tirer vendredi des missiles sur le territoire israélien, de même que sur des cibles du nord du Sinaï et du canal de Suez.

Ce responsable a indiqué que le gouvernement égyptien avait averti Israël de la menace, ce qui a provoqué la fermeture de l'aéroport.

Il a également affirmé que les autorités égyptiennes lanceraient des patrouilles aériennes jeudi soir dans le désert du Naqab (désert du Néguev en hébreu), où des extrémistes seraient retranchés.

Le responsable a réclamé l'anonymat parce qu'il n'était pas autorisé à discuter avec les journalistes.

Des extrémistes du Sinaï ont déjà tiré des roquettes vers Eilat dans le passé.