NOUVELLES
08/08/2013 08:39 EDT | Actualisé 08/10/2013 05:12 EDT

Affaire Rehtaeh Parsons : deux personnes accusées

Les policiers ont porté des accusations contre deux hommes de 18 ans en lien avec les événements entourant la mort de la jeune Rehtaeh Parsons en Nouvelle-Écosse.

Ils sont accusés de distribution de pornographie juvénile. L'un d'eux est aussi accusé de fabrication de pornographie juvénile.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a indiqué ne pas avoir assez d'éléments de preuve pour déposer des accusations d'agression sexuelle.

Des membres de la division des enquêtes criminelles de la GRC avaient arrêté, plus tôt jeudi, les deux individus à leur résidence respective dans la région de Halifax. Les deux jeunes hommes étaient détenus jeudi par les enquêteurs pour interrogatoire.

Ils doivent revenir en cour le 15 août prochain.

Selon la famille, la jeune fille aurait été victime d'intimidation pendant des mois, après avoir été agressée sexuellement par quatre garçons lors d'une soirée en novembre 2011. Des photos de l'agression auraient ensuite circulé sur Internet. Rehtaeh s'est suicidée en avril dernier à l'âge de 17 ans.

La GRC avait repris son enquête sur ce cas après avoir reçu de nouvelles informations jugées crédibles. Les autorités policières et judiciaires avaient d'abord conclu que rien ne permettait de déposer des accusations contre de présumés agresseurs.

La police a aussi précisé que les noms des deux hommes ne seront  pas dévoilés parce qu'ils étaient adolescents au moment où les incidents se seraient produits.

L'histoire de Rehtaeh Parsons a ému de nombreuses personnes au Canada et ailleurs dans le monde. Quelques centaines de personnes ont assisté à ses funérailles.

Depuis ces événements, la Nouvelle-Écosse a adopté une loi pour mieux protéger les victimes d'intimidation. Cette loi est entrée en vigueur mercredi.