NOUVELLES
07/08/2013 07:50 EDT | Actualisé 07/10/2013 05:12 EDT

Raonic tout juste à temps

Milos Raonic n'avait pas besoin d'être un grand météorologue pour comprendre qu'il devait en finir vite avec Mikhail Youzhny.

Sous un ciel menaçant, Raonic a battu la pluie de vitesse et a triomphé du Russe en deux manches jumelles de 6-4, mercredi, dans un match de deuxième tour de la Coupe Rogers, à Montréal.

Le Canadien, 11e tête de série, se retrouve à une victoire d'égaler sa performance de l'an dernier, lorsqu'il avait atteint les quarts de finale à Toronto.

La grisaille dans le ciel montréalais est vite devenue plus qu'une simple menace. Raonic n'avait pas encore amorcé son entrevue d'après-match sur le terrain que les bancs du stade se mettaient à claquer en rafale, résultat de spectateurs qui se sauvaient des averses qui commençaient.

Dame nature avait d'ailleurs envoyé un premier avertissement aux deux joueurs en début de deuxième manche, quand une première averse a entraîné une interruption d'une vingtaine de minutes.

« J'avais remarqué les nuages avant la première interruption, je savais qu'on ne pourrait pas finir avant que ça tombe, a expliqué le vainqueur. Mais en revenant, je ne regardais pas trop, je ne pensais pas que ça tomberait ainsi. »

Service serviable

Après avoir trimé dur mardi pour se défaire de Jérémy Chardy, Raonic a été nettement plus économe dans ses pas. Il a seulement mis 1 h 13 min pour indiquer la sortie à Youzhny, 25e raquette mondiale.

Pour ce faire, il a compté, comme d'habitude, sur un service hors pair, jumelé à un bris au bon moment dans chaque manche.

Youzhny n'a eu droit à aucune balle de bris. Il n'a remporté que 8 maigres points dans les 49 échanges initiés par son rival au service.

« Mes premières frappes étaient bonnes, a analysé Raonic. Je sais qu'il aime les longs échanges, donc je n'hésitais pas à courir des risques, même si je ratais quelques coups de suite. C'était préférable de l'empêcher de prendre son rythme. »

Raonic a maintenant battu Youzhny deux fois en deux matchs. L'athlète d'origine monténégrine s'était également imposé en 2011 aux Internationaux d'Australie.

Constance recherchée

Au-delà de ces statistiques, le joueur de 22 ans s'est surtout dit enjoué d'avoir livré une performance à la hauteur de ses capacités. Raonic connaît un été difficile jusqu'ici, et n'avait pas remporté deux matchs de suite depuis les Internationaux de France, une vilaine séquence de quatre tournois de suite.

Sommes-nous prêts de revoir le Raonic du début de saison, qui avait atteint les huitièmes en Australie, vainqueur à San José, intraitable en Coupe Davis contre l'Italie?

« Tu continues à travailler et tu espères te rendre là. À l'entraînement, je sentais que je m'approchais, mais je n'y arrivais pas en match. D'avoir survécu hier, ça m'a grandement aidé. Il reste quelques erreurs, mais tout semble tomber en place et les erreurs disparaissent. »

Au prochain tour, Raonic sera confronté à l'Argentin Juan Martin Del Potro (no 6), qui a difficilement écarté le Croate Ivan Dodig 6-4, 4-6, 7-5. Ce match sur le central s'est terminé en débu de nuit en raison de la pluie.