NOUVELLES
07/08/2013 07:58 EDT | Actualisé 07/10/2013 05:12 EDT

Raonic domine au service et dispose facilement de Youzhny 6-4, 6-4

MONTRÉAL - Un soir après avoir été poussé presqu'à la limite, le numéro un Canadien Milos Raonic n'a eu besoin que d'une heure 14 minutes pour achever le Russe Mikhail Youzhny 6-4, 6-4, mercredi, lors d'un match de deuxième tour au volet masculin de la Coupe Rogers.

Raonic, de Thornhill, en Ontario, a donc atteint la ronde des 16 pour une deuxième année de suite en sol canadien. Il retrouvera dans son chemin l'Argentin Juan Martin del Potro, sixième tête de série à Montréal, qui a battu le Croate Ivan Dodig 6-4, 4-6, 7-5 en fin de soirée.

Le jeune Canadien de 22 ans s'est imposé au service en première manche, concédant seulement quatre points au vétéran Russe en cinq jeux au service. Les échanges ont souvent été courts et Raonic a réussi l'unique bris du set au cinquième jeu. Il a mis fin à la manche en réussissant son sixième as.

«Je crois que j'ai été beaucoup plus efficace, même dès les premiers coups, a déclaré Raonic en comparant le match avec celui de mardi, quand il a défait Jérémy Chardy 6-3, 4-6, 7-5. Je sais qu'il (Youzhny) aime frapper beaucoup de balles, étirer les échanges. Je n'ai donc pas hésité, même si je risquais de rater quelques coups de suite.»

Le match a été interrompu pendant une vingtaine de minutes en raison du passage d'une averse après le deuxième jeu du deuxième set. Cela n'a rien changé à l'allure de la rencontre.

Raonic, 13e au classement de l'ATP et 11e tête de série à la Coupe Rogers, a encore une fois obtenu le bris lors du cinquième jeu et il n'a jamais semblé embêté par Youzhny, 25e au monde. Ce dernier connaît pourtant de bons moments depuis quelques mois. Il a atteint la ronde des 16 à Roland-Garros et à Wimbledon, a perdu en finale à Halle contre Roger Federer et a remporté le mois dernier le tournoi de Gstaad, un tournoi sur terre battue.

Le Canadien de six pieds et cinq pouces a mis fin aux hostilités sans trop de tracas avec un coup droit en croisé après un service sortant. Il a terminé la rencontre avec 13 as à sa fiche. Il n'aura jamais concédé de balle de bris à son adversaire.

Raonic a donc démontré d'une bien meilleure façon que la veille le style agressif que lui enseigne son nouvel entraîneur Ivan Ljubicic.

«Vous travaillez fort en espérant vous approcher de ça et je pense que je m'approchais de ce genre de performance à l'entraînement, a mentionné Raonic. Ça ne se transposait simplement pas lors des matchs.

«Il faut que les morceaux tombent en place. Aujourd'hui (mercredi), j'ai peut-être commis quelques erreurs lors de points importants, mais en général, j'ai évité de donner des points gratuits.»

La pluie s'en mêle

Trois autres matchs de simple étaient à l'horaire au stade Uniprix mercredi soir, mais le ciel s'est ouvert quelques instants après la victoire de Raonic, ce qui a retardé d'environ deux heures l'entrée en scène de Dodig et Del Potro, en plus d'interrompre les deux autres rencontres en cours.

Del Potro, vainqueur des Internationaux des États-Unis en 2009, faisait face à un adversaire coriace en Dodig, 35e raquette mondiale et tombeur de Rafael Nadal en 2011 à Montréal. Del Potro a renvoyé tout le monde à la maison un peu après minuit jeudi matin.

Il s'agira donc pour Raonic d'un premier match contre un membre du top-10 de l'ATP depuis une défaite face à Nadal en demi-finale à Barcelone en avril. C'est d'ailleurs quelques semaines après ce revers qu'il avait montré la porte à son entraîneur Galo Blanco.

Raonic pourra donc tester pleinement sa nouvelle approche avec laquelle il espère pouvoir venir à bout de l'élite mondiale.

«C'est quand j'aurai l'occasion de jouer contre les meilleurs que je pourrai me pousser pour sortir mon meilleur tennis, a dit Raonic. Mais il y a encore beaucoup d'étapes à franchir. Même si je joue bien au prochain match, cela ne veut pas dire que c'est solidement ancré. Il faut que cela devienne quelque chose de régulier. Même si ce style se met en place, il est important de continuer le travail.»

De leur côté, le Russe Alex Bogomolov fils a surpris l'Espagnol et troisième tête de série David Ferrer 6-2, 6-4 et le Russe Nikolay Davydenko a eu le dessus 6-1, 4-6, 6-3 face à l'Espagnol Pablo Andujar.