Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Présidentielles au Venezuela : dernier revers pour l'opposition

Le tribunal suprême de justice du Venezuela (TSJ) a rejeté mercredi le recours du candidat de droite Henrique Capriles, qui contestait la validité des résultats de l'élection présidentielle.

Trois mois après le dépôt du recours, le tribunal a indiqué qu'il était « irrecevable ».

Dans son recours composé de dix volets, l'opposition affirmait que le scrutin présidentiel remporté par Nicolas Maduro était entaché de plusieurs fraudes.

Le TSJ a considéré que le pouvoir judiciaire était « étranger » au débat politique et qu'il ne pouvait accéder à une requête contenant des « affirmations agressives et irrespectueuses » cherchant à « miner » la confiance des citoyens dans les institutions du pays, a précisé Mme Gutierrez.

La veille de la décision du TSJ, le candidat vaincu avait annoncé qu'il allait saisir « les instances internationales » dès la fin du mois.

L'élection du 14 avril avait été remportée avec un écart de seulement 1,49 % des voix par le dauphin de Hugo Chavez, décédé d'un cancer le 7 mars, selon le Conseil national électoral (CNE).

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.