NOUVELLES
07/08/2013 06:48 EDT | Actualisé 07/10/2013 05:12 EDT

Marie-Alexandre Leduc permet au Québec de gagner deux médailles en tennis

SHERBROOKE, Qc - Le Québec doit une fière chandelle à la jeune Marie-Alexandre Leduc pour les deux médailles de bronze remportées en tennis, mercredi, aux Jeux du Canada.

La Saguenéenne âgée de 15 ans a orchestré la remontée des siens dans le match contre l'Alberta dans le tournoi par équipes, en matinée, avant de remporter sa rencontre de simple, en après-midi. Leduc a défait l'Albertaine Jena Weng en trois sets, 6-3, 4-6, 6-0.

«C'était mon troisième match de la semaine contre elle, et c'était mon meilleur», a commenté Leduc, qui n'a perdu qu'une fois en huit sorties aux Jeux du Canada.

«C'est sûr que je visais l'or, mais le bronze c'est mieux que rien, a-t-elle affirmé. Ma défaite en demi-finale mardi a fait mal parce qu'elle m'a privé de gagner l'or, mais je me suis reprise aujourd'hui.»

L'équipe du Québec a affiché beaucoup de cran pour gagner son duel contre l'Alberta puisqu'elle l'a amorcé avec un retard 2-0, en raison des forfaits de Sid Donarski et de Hugo Di Féo, blessés.

Leduc a sonné la charge, en entraînant dans son sillon Aïssa Muamba, les frère et soeur Philippe et Anne-Sophie Courteau, Charles Cyrenne et Laurence Guèvremont, qui ont signé quatre victoires.

Di Féo, porte-drapeau du Québec au cours de la cérémonie d'ouverture, a subi une blessure à l'aine droite lundi, qu'il a aggravée mardi. Le Montréalais âgé de 18 ans devra s'absenter de la compétition pendant quelques semaines. Il espère être rétabli en vue des Internationaux de Repentigny, du 23 au 31 août.

Dans la compétition individuelle, plus tard, les deux duos de double, Philippe Courteau et Cyrenne chez les gars, ainsi qu'Anne-Sophie Courteau et Guèvremont, chez les filles, ont perdu leur match pour le bronze en trois manches chacun.

Une doyenne en or

En voile adaptée, catégorie 2.4, la doyenne de la délégation québécoise Christine Lavallée, 53 ans, a remporté la médaille d'or.

Mme Lavallée, qui a perdu l'usage de ses jambes, a devancé sur les eaux du lac Magog Joe Gerlinsky, 56 ans, de la Saskatchewan.

Huit embarcations prenaient part à la compétition paralympique.