NOUVELLES
07/08/2013 11:05 EDT | Actualisé 07/10/2013 05:12 EDT

Les 15 ans de Caroline Allard

Quinze ans est un âge charnière entre l'enfance, l'adolescence et le monde des adultes. On a des rêves, un emploi d'été, des préoccupations. Plusieurs personnalités nous livreront des souvenirs de leurs 15 ans au courant de l'été. Aujourd'hui, Caroline Allard.

Que faisiez-vous l'été de vos 15 ans?
J'achalais sans arrêt ma mère pour qu'elle aille me conduire chez ma meilleure amie, Josée, qui habitait au lac des Italiens, à L'Épiphanie. Sinon, je pense que je travaillais chez le voisin, dans les concombres.

Comment étiez-vous habillée? Suiviez-vous une mode?
J'essayais d'être rockeuse, mais ça n'était pas facile. Je n'avais aucune idée de l'existence du eye-liner.

Étiez-vous rebelle ou sage?
Rebelle à la maison, sage à l'extérieur.

Quel est votre plus mauvais coup?
J'avais des microshorts dans lesquels ma mère refusait de me voir sortir, alors je les mettais sous une grande jupe, que j'enlevais ensuite.

Qu'est-ce qui vous exaspérait?
Mes parents, à 100 %. Je pense que c'était réciproque.

Quelle musique écoutiez-vous?
Bryan Adams et Corey Hart. Surtout le premier : ma chambre était tapissée de ses affiches, je le trouvais follement sexy avec son visage un peu magané. (Je viens d'ailleurs de faire une recherche Google et je le trouve encore pas pire pantoute.) Vers la fin de l'été, j'ai découvert Scorpions, ELO et Air Supply. Mes goûts musicaux ne se sont pas beaucoup améliorés depuis.

Quel était votre film préféré?
La série des Nightmare on Elm Street. Je les faisais écouter à mon petit frère de 10 ans, pas sûre qu'il s'en soit jamais remis.

Quelles étaient vos idoles?
Les gens qui écrivaient dans CROC, surtout Serge Grenier et Sylvie Desrosiers. Bryan Adams. Les filles qui arrivaient à se coiffer en soleil.

Qui était l'amour de vos 15 ans?
Un gars de Saint-Roch qui s'appelait Sylvain. Il avait les cheveux frisés et une moustache pas du tout ironique. Il était plus vieux que moi (autour de 20 ans), donc mes parents le détestaient. Mais il était vraiment fin. Il n'est pas sur Facebook (c'est clair que je vérifie régulièrement).

Quels étaient vos rêves, vos aspirations?
Arriver à me coiffer en soleil (jamais réalisé), rencontrer Bryan Adams (jamais réalisé), faire partie de RBO et/ou écrire dans CROC (je n'ai jamais vraiment fait une croix là-dessus).

Quel métier vouliez-vous faire?
Je n'en avais aucune espèce d'idée, et ça non plus, ça n'a pas vraiment changé.

Caroline Allard est l'invitée des 11es Correspondances d'Eastman, qui se déroulent du 8 au 11 août en Estrie.