VIDEO
07/08/2013 03:35 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

<em>Lovelace</em> dans le colimateur de la justice américaine

La compagnie de production qui possède les droits du film pornographique Deep throat a lancé une poursuite mardi visant à bloquer la distribution de Lovelace, un film biographique sur l'actrice principale de ce film de 1972.

Arrow Productions poursuit pour 10 millions de dollars américains les producteurs du film Lovelace, mettant en vedette Amanda Seyfreid, pour violation de droits d'auteur.

Lovelace retrace l'histoire de l'actrice de films pornographiques Linda Lovelace (née Linda Boreman), sa relation tumultueuse avec son mari et agent, Chuck Traynor, et ce qui l'a mené à jouer dans le film Deep throat.

Dans la poursuite, il est indiqué que la compagnie de production Millennium Films a utilisé plus de cinq minutes d'images originales du film Deep throat sans avoir obtenu de licence ou de permission.

Il est également précisé que le titre Lovelace tire directement sa valeur du fait que Linda Lovelace soit très connue.

La première de Lovelace a eu lieu au Festival du film de Sundance en janvier dernier. Quarante ans après la sortie de Deep throat, de Gerard Damiano, le film sera en salle et offert en vidéo à la demande à compter du vendredi 9 août.

« Arrow et ses partenaires ont été surpris d'apprendre l'existence du film Lovelace puisque personne ne les a contactés pour utiliser une licence de propriété intellectuelle », peut-on lire dans la poursuite. La compagnie a seulement approché Millennium Films en 2010.

Dans une lettre de décembre 2011 jointe à la poursuite, l'avocat de Millennium écrit à l'avocat d'Arrow pour lui expliquer que les producteurs de Lovelace ne violaient aucun droit, selon son client. Ceux-ci s'appuient sur le droit à la libre expression, le premier amendement de la Constitution américaine, pour faire valoir qu'ils peuvent utiliser le nom Lovelace pour faire le portrait de l'actrice principale de Deep throat, a écrit Donald Gordon, l'avocat de Millennium. 

La compagnie Arrow Productions espère obtenir une injonction de la Cour interdisant la distribution et la commercialisation de Lovelace, le droit de connaître les profits et les revenus du film, ainsi que des dommages d'au moins 10 millions de dollars américains.

Après avoir été un symbole de la lutte antipornographie, Linda Lovelace est morte en 2002 à l'âge de 53 ans des suites de blessures après un accident d'auto.

Voici la bande-annonce du film (en anglais) :

REUTERS