Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Cleveland : la maison d'Ariel Castro a été démolie

La maison de Cleveland dans laquelle trois femmes ont été retenues en otage, battues et violées pendant près de dix ans a été démolie mercredi.

Des policiers étaient sur place pour empêcher que des débris ne soient volés et mis en vente en ligne.

L'ancien propriétaire de la maison, Ariel Castro, a été condamné la semaine dernière à la prison à vie, plus 1000 ans d'emprisonnement. Il a présenté ses excuses à ses victimes, tout en évoquant sa dépendance à la pornographie.

Une de ses victimes, Michelle Knight, a assisté à la démolition mercredi matin et relâché quelques ballons jaunes. Elle a dit être sur place pour représenter les millions d'enfants qui n'ont jamais été retrouvés et tous ceux dont on n'entendra jamais parler.

La tante d'une victime a pris les commandes de la grue de démolition pour asséner le premier coup à la structure. Plus tard, les cloches d'une église ont retenti quand la maison a commencé à s'écrouler.

Les trois femmes sont disparues entre 2002 et 2004, alors qu'elles étaient âgées de 14, 16 et 20 ans. Elles ont été secourues le 6 mai après que l'une d'entre elles, Amanda Berry, eut réussi à s'enfuir en défonçant une porte.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.