NOUVELLES
06/08/2013 03:52 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Redonner la forêt à trois autochtones errant dans les rues de Montréal

MONTRÉAL - Parce qu’il a vu trop des siens partir à la dérive, Paul Rivet, de la communauté innu de Betsiamites, à titre d’intervenant social a voulu tenter une expérience auprès de trois itinérants autochtones, en leur proposant de quitter Montréal pour un séjour en forêt.

Sans hésiter, Raymond, Vincent et Maranda ont pris la route, en compagnie de Paul, direction Pessamit, à l’embouchure de la rivière Bersimis. Depuis le temps que les trois hommes vivaient sur le bitume, ces retrouvailles avec la nature agissaient comme un baume sur leur mal de vivre, la panacée à tous leurs maux. Les bruits de la nature plutôt que le vacarme de la métropole, l’intimité plutôt que la promiscuité, la liberté enfin, bref, ils retrouvaient leurs repères, la terre de leurs ancêtres.

Accompagnés des guides Jocelyn Vaillant, Adélard et Alain Picoutlaigan, ils ont chassé, pêché, profité de l’opportunité de ce contact avec leurs pairs, une occasion d’ouvrir une parenthèse pour faire le point sur leur vie.

Puis vint l’heure du retour. Délivrés de leurs dépendances durant deux semaines, étaient-ils prêts à revenir à la vie urbaine tout en évitant de reprendre les mêmes chemins qui mènent nulle part? «Apu ui nipian – Je ne veux pas mourir», au Canal D, ce dimanche, 21h, et rediffusé le jeudi 15 août, 14h.

L’animal-roi

Après l’enfant-roi, voici le règne de l’animal-roi, chien, chat, lapin, furet, cette petite bête qui devient le centre de la vie de certains individus qui ne reculent devant rien pour procurer une vie privilégiée à leur animal domestique. Dorénavant, tout est possible!

Le reportage effectué en France révèle que les 61 millions d’animaux de compagnie qu’on y dénombre génèrent 4,5 milliards d’euros par année. Outre les soins de routine chez le vétérinaire et la nourriture incluant un choix astronomique de friandises, on peut maintenant offrir un séjour dans un hôtel de luxe à toutou, chambre privée (avec diffusion de films choisis), accès à une salle de jeu et où la suite royale revient à 85 euros par jour (soit environ 115$). Sinon, à New York, il y a la piscine privée où maîtres et chiens se retrouvent chaque semaine pour une session de 30 minutes à 30$.

Il ne faut pas se surprendre si on a greffé des testicules de plastique à Mackenzie après stérilisation pour qu’il retrouve sa personnalité de mâle. On fait aussi connaissance avec Hot Dog, un specimen en plastique, fidèle compagne pour mâles en rut.

On peut également immortaliser nos animaux par lyophilisation, une technique qui assèche l’animal de sorte qu’on le retrouve figé à jamais. Il est alors possible de le réintégrer dans le décor de la maison. «L’incroyable marché des animaux de compagnie» à «Télé Réalité», le mercredi 14 août, 20h, à TV5.

Borgen, seule au sommet

Comme les soldats en Afghanistan qui avancent en terrain miné, Birgitte Nyborg, la première ministre du Danemark, doit surveiller chacun de ses pas dans l’impitoyable arène de la politique.

Partagée entre la règle du parti et la situation insensée des Afghans, la PM doit prendre des décisions qui suscitent, on s’en doute bien, le mécontentement de ses opposants. Seule pour endosser la lourdeur de ses choix, elle voudrait bien compter sur son mari, Phillip, davantage concentré sur leur divorce. La deuxième saison de «Borgen, une femme au pouvoir» débute le lundi 12 août, 22h, à ARTV.

«La Fête nationale de l’Acadie», en provenance de Saint-Quentin, au Nouveau-Brunswick, met en vedette la désormais célèbre Lisa LeBlanc, Roch Voisine, Zachary Richard, les Hay Babies et plusieurs autres invités, sous la direction musicale de Isabelle Thériault. Le spectacle de 90 minutes sera présenté à Radio-Canada, le jeudi 15 août, 22h34 et se veut une invitation à tous les Acadiens de monde pour le 5e Congrès mondial acadien qui aura lieu l’an prochain, à pareille date.

Août, c’est aussi le rappel du décès d’Elvis Presley survenu, il y a 36 ans maintenant. Mais le temps n’y change rien, ses admirateurs continuent d’honorer sa mémoire et Graceland, lieu de résidence du King, reçoit plus de 600 000 visiteurs chaque année. À MusiMax, le vendredi 16 août, 20h, «Elvis pour toujours» explique comment il est devenu le maître du Rock’n’roll (il a vendu un milliard de disques), et, à 21h, à «L’Histoire du rock», on présente une biographie de Priscilla, madame Presley, dont le mariage compte plus de déceptions que de jours heureux.

À RADIO-CANADA: les demi-finales, féminines et masculines de la «Coupe Rogers 2013» se tiendront ce samedi, à 13h et 18h30, alors que les finales auront lieu le lendemain, dimanche, dès 13h. Puis, suit à 13h30, «Second Regard» qui se penche sur le phénomène grandissant de personnes vivant seules dans les pays occidentaux et, en deuxième partie, revient sur les critiques bien senties encore aujourd’hui du philosophe et sociologue Michel Freitag, décédé en 2009, concernant la post-modernité. «Délivrance» raconte l’évasion d’un groupe d’Acadiens du fort Beauséjour, qui, aidés de quelques alliés, ont pu échapper à la Déportation, vendredi le 16 août, 21h.

À TVA: une heure de rires garantis puisque «Juste pour rire 30 ans» a sélectionné «Juste le meilleur des galas de A à Z» avec Stéphane Rousseau, Rachid Badouri, Jean-Marc Parent et Daniel Lemire, le lundi 12 août, 21h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: avec Brad Pitt, Sean Penn et Jessica Chastain, «L’Arbre de vie» de Terrence Malick est plus qu’une invitation à la réflexion. Cette chronique est une véritable amorce à la méditation qui prend forme au sein d’une famille américaine, dans les années 1950, dominée par un père sévère et autoritaire, le jeudi 15 août, 21h.

À ARTV: le film «Pink Floyd: The Wall» rend compte de l’évolution de Pink qui, sentant qu’il perd le contrôle de sa vie, s’engouffre peu à peu dans la folie, écrasé par les événements troublants vécus au cours des années, ce samedi, 23h05. C’est aussi l’occasion de revoir «Le spectacle de la Fête nationale des Acadiens 2012», ce dimanche, 19h30, et entendre Radio Radio, Cayouche, Annie Blanchard, Jonathan Painchaud et quelques autres.