NOUVELLES
06/08/2013 03:18 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

Plus de 50 morts dans des attentats en Irak

Des attentats à la voiture piégée sur des marchés et dans des rues commerçantes de Bagdad et ses environs ont fait plus de 50 morts et une centaine de blessés mardi, selon un nouveau bilan établi de sources policières et médicales.

La violence n'a cessé de s'aggraver ces derniers mois en Irak, où la minorité sunnite du pays proteste avec virulence contre l'ascendant pris par les chiites depuis l'invasion
américaine de 2003.

Selon les Nations unies, plus d'un millier d'Irakiens ont été tués dans les violences à caractère politique et intercommunautaire en juillet, ce qui représente le plus lourd bilan mensuel depuis 2008.

Le ministère irakien de l'Intérieur parle quant à lui d'une « guerre ouverte » qu'alimentent les tensions interreligieuses entre chiites et sunnites.

Mardi, une demi-douzaine de voitures piégées ont explosé à de brefs intervalles dans des quartiers du nord, de l'est et du sud de la capitale.

À Anbakia, un village majoritairement peuplé de chiites à 65 km au nord-est de Bagdad, un attentat à la voiture piégée a fait au moins dix morts et quinze blessés.

Un autre attentat du même type s'est produit à Nahrawan, à 30 km au sud-est de Bagdad. Là encore, une rue commerçante a été la cible de l'attaque.

Reuters