NOUVELLES
06/08/2013 10:13 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Mise en garde de l'AMF contre un « conseiller » douteux

L'Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde les Québécois à l'égard de sollicitations de Martin Boyer sur Internet, qui les incite à investir une somme minimale de 15 000 $ à la bourse en leur promettant des rendements pouvant atteindre 1000 %.

Martin Boyer invite également les investisseurs à lui déléguer la gestion de leurs comptes de courtage par le biais d'autorisation de négocier, même si, comme il l'affirme lui-même, il n'a aucune formation pour faire des affaires en bourse.

Il n'est par ailleurs pas inscrit auprès de l'Autorité des marchés financiers, qui est l'organisme de réglementation et d'encadrement du secteur financier du Québec.

L'Autorité des marchés financiers dénonce aussi le fait que Martin Boyer offre au public d'acquérir des actions d'une compagnie sans avoir reçu l'aval de l'AMF.

L'AMF a demandé au Bureau de décision et de révision du Québec (BDR) d'interdire à Martin Boyer d'agir à titre de conseiller en valeurs et en instruments dérivés, de lui interdire toute activité en vue d'effectuer des opérations sur valeurs et de lui ordonner de retirer ses annonces à cet égard sur Internet.

L'organisme demande également au BDR d'imposer à Martin Boyer des pénalités totalisant 4000 $ pour exercice illégal de la fonction de conseiller en valeur et en produits dérivés et pour exercice illégal de courtier en valeurs.