NOUVELLES
06/08/2013 02:15 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Le ministre taïwanais de la Défense démissionne pour une affaire de plagiat

TAIPEI, Taïwan - Le nouveau ministre taïwanais de la Défense a démissionné en lien avec des allégations de plagiat, moins d'une semaine après son arrivée en poste.

Andrew Yang, âgé de 58 ans, a déclaré mardi lors d'une conférence de presse qu'il portait l'entière responsabilité d'un article écrit en son nom par une autre personne et publié dans un livre en 2007. L'article, qui portait sur l'armée chinoise, contenait des éléments empruntés à d'autres sources, mais sans en faire mention.

M. Yang a affirmé qu'il s'agissait de son erreur et a présenté ses excuses. Le président Ma Ying-jeou a accepté sa démission.

Andrew Yang était devenu ministre de la Défense le 1er août après la démission de son prédécesseur, en lien avec la mort d'un conscrit de 24 ans forcé de réaliser une série d'exercices éreintants sous une chaleur écrasante, alors qu'il se trouvait dans un navire militaire.

La mort de Hung Chung-chiu en juillet, quelques mois avant la fin de son service militaire, a soulevé un tollé à Taïwan. Quelque 200 000 personnes ont manifesté samedi à Taipei pour réclamer des réformes au sein de l'armée.

Dix-huit hauts responsables militaires, dont un général, ont été mis en accusation pour la mort du jeune soldat.

Andrew Yang avait pour tâche d'implanter l'ambitieux programme de transformation de l'armée pour en faire une force entièrement volontaire d'ici 2015. Cet universitaire respecté était le premier civil nommé à ce poste prestigieux par le président.