NOUVELLES
06/08/2013 06:35 EDT | Actualisé 06/10/2013 05:12 EDT

Espagne: un pédophile libéré par erreur est amené devant la justice

MADRID - Un pédophile espagnol reconnu coupable d'avoir violé 11 enfants au Maroc a temporairement été renvoyé en prison, mardi, le temps que les dirigeants des deux pays décident de son sort.

Le juge Fernando Andreu a renvoyé Daniel Galvan Vina derrière les barreaux après que les procureurs du gouvernement aient rappelé la gravité de ses crimes et évoqué le risque qu'il ne prenne la fuite.

Des responsables des ministères espagnol et marocain de la Justice se sont rencontrés mardi à Madrid pour discuter du dossier de l'homme de 63 ans, qui a été arrêté lundi par la police dans la ville de Murcia, dans le sud-est du pays, en vertu d'un mandat d'arrestation international.

L'Espagne affirme qu'elle avait demandé au Maroc d'accorder un pardon à 18 Espagnols emprisonnés dans ce pays et d'en transférer 30 autres vers l'Espagne. Le Maroc a plutôt accordé un pardon aux 48 détenus.

Galvan avait été condamné à 30 ans de prison en 2011, avant de recevoir ce pardon. Le Maroc réclame maintenant son extradition, mais une entente bilatérale pourrait permettre à l'homme de purger le reste de sa peine en Espagne.

La libération de Galvan avait provoqué des manifestations inhabituelles contre le roi marocain, donnant lieu à des affrontements entre forces de l'ordre et protestataires tard vendredi.

Mohamed VI a ensuite annulé pendant le week-end le pardon accordé et exigé l'ouverture d'une enquête.