VIDEO
06/08/2013 01:49 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

Deux réalisateurs québécois engagés sont en compétition au FFM

Deux réalisateurs québécois sélectionnés en compétition officielle au 37e Festival des films du monde (FFM) débarquent avec des longs métrages politiquement et socialement engagés.

Avec La maison du pêcheur, Alain Chartrand propose une incursion à Percé, à l'été 1969, où l'on assiste à la naissance de la cellule Chénier, cette faction responsable de l'enlèvement et de l'assassinat du ministre Pierre Laporte pendant la crise d'Octobre. Il s'agissait là d'un « chaînon manquant » de l'histoire québécoise qui n'avait pas été transposé sur grand écran, selon le cinéaste, qui a planché sur ce projet pendant environ six ans.

La bande-annonce :

De son côté, Mathieu Roy verra son premier long métrage de fiction présenté en ouverture du FFM. L'autre maison suit l'histoire d'un octogénaire qui perd peu à peu la mémoire et qui s'évade quotidiennement de sa maison pour en dénicher une plus confortable. Pour cette oeuvre, le jeune réalisateur - à qui l'on doit le documentaire engagé Survivre au progrès (2011) - s'est inspiré du vécu de son propre père, le journaliste Michel Roy, décédé en septembre 2011. Il dit espérer que la sortie de son film entraînera un débat sur la question des aidants naturels.

L'autre maison, qui met notamment en vedette Marcel Sabourin, Roy Dupuis et Émile Proulx-Cloutier, prendra l'affiche dans les salles de cinéma du Québec en octobre.

La bande-annonce : 

Alain Chartrand et Mathieu Roy ne sont pas les seuls Québécois à s'être taillés une place dans la sélection officielle du FFM, Christian Duguay est également du nombre grâce à son film Jappeloup, une coproduction canado-française sortie dans les salles de cinéma de l'Hexagone un peu plus tôt cette année.

La bande-annonce : 

Le 37e FFM aura lieu du 22 août au 2 septembre. La programmation comporte 423 films.

La Presse Canadienne