NOUVELLES
06/08/2013 02:33 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

5 soldats indiens tués à la frontière pakistanaise

Cinq militaires indiens ont été tués dans une attaque survenue le long de la frontière avec le Pakistan, dans l'État du Jammu et Cachemire, a annoncé mardi le chef de l'exécutif provincial.

Des responsables pakistanais, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, ont démenti toute implication de leur pays dans cet incident.

« J'ai été informé, tôt ce matin [mardi], du fait que cinq de nos soldats avaient été tués [le long de la ligne de contrôle]. Mes sincères condoléances à leurs proches », a écrit Omar Abdullah, chef de l'exécutif du Jammu et Cachemire, sur Twitter.

La ligne de contrôle sépare l'Inde et le Pakistan dans la région du Cachemire, source de plusieurs conflits armés entre les deux pays.

Pourparlers de paix

Cette attaque survient quelques jours après une proposition pakistanaise de reprise des pourparlers de paix avec l'Inde, suspendus en janvier à la suite d'une précédente attaque dans laquelle un militaire indien avait été décapité.

« Ces incidents ne favorisent pas les efforts de normalisation ni même d'amélioration des relations avec le Pakistan et amènent à s'interroger sur les récentes ouvertures du gouvernement pakistanais », juge Omar Abdullah.

Interrogés par Reuters, des responsables des services de sécurité pakistanais ont assuré que leur pays était étranger à la mort de ces militaires indiens.

« Il n'y a eu aucun incident de ce type », a dit l'un de ces responsables pakistanais. « Il n'y a eu aucune fusillade à la frontière. »

Reuters