NOUVELLES
05/08/2013 02:11 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

Monahan procure la victoire au sein au camp d'Équipe Canada junior

BROSSARD, Qc - Sean Monahan des 67's d'Ottawa a marqué en temps réglementaire et il a réussi le but victorieux en fusillade pour assurer les Rouges d'une victoire de 3-2 contre les Blancs lors d'un match simulé au camp de développement de l'équipe nationale junior.

Le match s'est joué en deux périodes de 30 minutes.

Émile Poirier, des Olympiques de Gatineau, avait offert aux Rouges une priorité de deux buts au début de la deuxième période.

Mais Connor McDavid, le jeune joueur de 16 ans des Otters d'Erie, a trouvé le fond du filet sur un tir de pénalité et il a fourni une aide sur le but égalisateur du défenseur Matt Finn, du Storm de Guelph.

Monahan a été le seul marqueur au cours des six rondes de la fusillade. Le joueur de centre, repêché par les Flames de Calgary en juin, a fait la différence avec un tir du revers.

Il avait enfilé le premier but à la suite d'une belle passe dans l'enclave de Bo Harvat, des Knights de London. Monahan a hésité une fraction de seconde, puis il a déjoué Jake Paterson, du Spirit de Saginaw, dans la partie supérieure.

Ce match simulé a mis fin à deux jours de camp au centre d'entraînement du Canadien de Montréal.

L'équipe quitte en fin de journée en direction de Lake Placid, où elle disputera des matchs hors-concours contre la Finlande, mercredi, la Suède, jeudi et les États-Unis, samedi.

«Ce qui est bien avec ce processus c'est que nous disputerons trois matchs contre des équipes qui nous affronteront dans ce tournoi», a expliqué l'entraîneur-chef Brent Sutter. «C'est aussi une évaluation de ces équipes.

«Nous aurons une meilleure idée d'où nous nous situons après ces trois matchs, et ensuite nous saurons ce qui nous manque et ce que nous voulons avoir pour former notre équipe, du moins jusqu'à un certain point.»

Ce camp est la première étape en vue de la sélection de l'équipe canadienne qui sera formée pour le championnat du monde junior, présenté du 26 décembre au 5 janvier à Malmo, en Suède.

Tout dépendra de la façon dont les joueurs vont performer en première moitié de saison avec leur club respectif, mais le camp de développement estival est une opportunité de faire bonne impression.

«C'est important de pouvoir quitter ce camp en ayant une bonne idée de ce que le noyau de joueurs de ton équipe sera», a dit Sutter. «La variable dans ce cas-ci, c'est de savoir quels jeunes pourraient entamer la saison dans la LNH, mais il faut poursuivre le processus.

«On doit avoir un plan en place, et j'aurai de toute évidence une discussion avec mon personnel d'entraîneurs et la direction, puis nous prendrons notre décision en décembre.»

Sutter estime qu'il pourrait y avoir jusqu'à une dizaine des 37 joueurs qui ont participé au camp qui pourraient entamer la saison dans la LNH. Certains d'entre eux pourraient cependant être rétrogradés à leur club junior en cours de route, et en conséquence être disponibles pour le championnat du monde de hockey junior.