NOUVELLES
05/08/2013 03:42 EDT | Actualisé 05/10/2013 05:12 EDT

G-B: la police s'excuse pour la mort d'un homme pendant le G20 de 2009

LONDRES - La police de Londres a présenté ses excuses, lundi, à la famille d'un vendeur de journaux mort après qu'un agent lui eut asséné un coup de bâton lors d'une manifestation anti-G20, en 2009.

Une entente hors cour a été conclue avec la famille de la victime, a précisé la police.

L'agent Simon Harwood avait frappé Ian Tomlinson, 47 ans, et l'avait poussé vers le sol alors que l'homme tentait de quitter la zone délimitée pour contrôler sur les manifestants rassemblés dans le quartier des affaires de Londres. L'homme s'était effondré et était décédé quelques instants plus tard.

La Scotland Yard a indiqué lundi qu'une entente avait été conclue et que celle-ci reconnaissait la souffrance «endurée avec dignitée» par la famille de Ian Tomlinson au cours des quatre dernières années.

Simon Harwood a été jugé pour homicide puis acquitté, mais avait par la suite été licencié après qu'un comité disciplinaire de la police eut déterminé que ses gestes constituaient une faute grave.

Le comité avait toutefois refusé d'évaluer si les actions du policier avaient contribué à la mort de Ian Tomlinson. La famille de la victime avait alors accusé la police de tenter d'étouffer l'affaire.

La sous-commissaire adjointe de la force policière, Maxine de Brunner, a déclaré qu'elle acceptait «l'entière responsabilité» pour les gestes de Simon Harwood.

La veuve de la victime, Julia Tomlinson, a affirmé lundi que les excuses de la police étaient ce qui se rapprochaient «le plus de la justice» que sa famille et elle-même pourraient obtenir dans cette affaire.