Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La GRC veut enquêter plus en profondeur sur les dépenses du sénateur Brazeau

Des documents judiciaires récemment publiés montrent que la Gendarmerie royale du Canada veut enquêter plus en profondeur sur les dépenses du sénateur Patrick Brazeau.

La GRC a demandé au Sénat d'obtenir plus d'informations à son sujet, dont ses relevés de présence à la chambre haute.

Le caporal Greg Horton a présenté la requête au tribunal jeudi, en plaidant que la police avait de bonnes raisons de croire que M. Brazeau ne vivait pas où il le prétendait - à Maniwaki, au Québec, à environ 140 kilomètres au nord d'Ottawa.

Les sénateurs vivant à plus de 100 kilomètres de la capitale fédérale peuvent réclamer les coûts reliés à l'achat ou à la location d'une résidence secondaire à Ottawa, un avantage qui attire de plus en plus l'attention des enquêteurs.

La GRC enquête également sur le sénateur Mike Duffy (qui a quitté le caucus conservateur) et sur le sénateur libéral Mac Harb, pour abus de confiance.

Un comité sénatorial a ordonné à M. Brazeau de rembourser 48 000 $ suite aux conclusions du rapport de vérification indépendante sur ses dépenses, une décision qu'il conteste.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.