Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'Iran brigue un poste clé à la commission du désarmement de l'ONU

L'Iran fait campagne pour obtenir le poste de rapporteur de la commission de l'Assemblée générale de l'ONU chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale, a confirmé mardi un porte-parole de la mission de l'Iran à l'ONU.

L'Iran est en concurrence avec le Koweït pour être le rapporteur de la première commission de l'Assemblée générale à l'occasion de sa 68e session, qui débute en octobre.

Cette commission traite des affaires de désarmement, de sécurité internationale, de coopération pour la préservation de la paix et de la sécurité internationales, ainsi que des principes qui régissent le désarmement et la réglementation des armes.

Un porte-parole iranien a confirmé mardi l'offre de la République islamique. « C'est une chose normale pour un État membre », a-t-il répondu à la question de savoir quelles étaient les motivations de son pays.

Les Occidentaux accusent l'Iran de vouloir développer un arsenal nucléaire, ce que dément Téhéran, qui affirme de son côté que son programme nucléaire a uniquement des visées pacifiques.

Reuters

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.