Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ledecky fait fondre le record du monde

L'Américaine Katie Ledecky ne s'est pas contentée du titre de championne du monde, à Barcelone, mardi. Elle a fracassé le record du monde au 1500 m style libre.

Elle a nagé les 30 longueurs de piscine en 15 min 36 s 53 /100. Elle dépouille sa compatriote Kate Ziegler de son temps record de 15:42,54 établi en 2007.

L'Américaine a devancé la Danoise Lotte Friis (15:38,88). Elle aussi a arrêté le chronomètre sous l'ancien record pour finir sa journée avec une médaille d'argent au cou.

La Néo-Zélandaise Lauren Boyle les a accompagnées sur le podium grâce à un temps de 15:44,71.

Lundi, la Lituanienne de 16 ans Ruta Meilutyte a abaissé le record du monde au 100 m brasse en demi-finales.

Neuf records du monde avaient été battus dans la piscine barcelonaise aux derniers Championnats du monde de la FINA en 2003.

De champion olympique à champion du monde

Le Français Yannick Agnel, champion olympique du 200 m libre de Londres, ne s'est pas reposé sur ses lauriers. Il a décroché un premier titre mondial individuel sur la même distance.

Il a arrêté le chronomètre à 1:44,20, le meilleur temps de la saison, devant son partenaire d'entraînement américain Conor Dwyer (1:45,32).

Le Russe Danila Izotov (1:45,59), qui détenait la meilleure performance de l'année avant la course, a pris le 3e échelon.

Bob Bowman, l'ancien mentor de Michael Phelps, est l'entraîneur du Français à Baltimore aux États-Unis.

L'Américain Ryan Locthe, cinq fois champion olympique, a terminé au 4e rang. Ses spécialités sont les 200 et 400 m quatre nages.

La Phelps au féminin championne

L'Américain Missy Franklin, qui rêve de partir de Barcelone plus lourde de huit médailles d'or, a montré ses couleurs.

La quintuple médaillée à Londres, avec entre autres la couronne au 100 m dos, a remporté le titre mondial sur la même distance grâce à un temps de 58,42 s.

L'Autralienne Emily Seebohm (59,06) et la Japonaise Aya Terakawa (59,23) ont suivi la vague de la vedette de l'équipe américaine.

À noter

  • La sensation lituanienne de 16 ans Ruta Meilutyte a remporté la médaille d'or au 100 m brasse. Elle a devancé la Russe Yuliya Efimova et l'Américaine Jessica Hardy. Meilutyte risque d'être la nouvelle coqueluche de la natation aux mondiaux après avoir remporté le titre olympique à la brasse en 2012 et après battu le record du monde lundi.
  • Le champion olympique américain du 100 m dos, Matt Grevers, est devenu champion du monde de la discipline. Il a franchi la distance en 52,93 s devant son compatriote David Plummer et le Français Jérémy Stravius.
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.