NOUVELLES
25/07/2013 08:21 EDT | Actualisé 24/09/2013 05:12 EDT

Bolt ne s'en fait pas

Usain Bolt n'est pas du genre anxieux. Du moins, il ne le montre pas. Il a affirmé jeudi à Londres, où il court vendredi, ne pas être inquiet pour lui-même à propos du dopage.

De grands noms du sprint comme l'Américain Tyson Gay et le Jamaïcain Asafa Powell ont été contrôlés positifs ces dernières semaines.

« J'ai reçu un don (à la naissance), je sais que je suis propre, je ne suis pas inquiet, a-t-il insisté lors de la conférence de presse de présentation de la réunion d'athlétisme de Londres, où de nombreuses questions sur le dopage lui ont été posées.

« C'est le genre de chose qui peut arriver (NDLR: être contrôlé positif), je ne vais pas m'inquiéter à propos de ça. Tout ce que j'ai à faire, c'est de me concentrer sur mon travail, j'ai une équipe qui fait attention à tout ça pour moi et je leur fais confiance », a-t-il expliqué, acceptant de répondre avec sérieux à toutes les questions. Je prends des vitamines, comme tous les athlètes », a ainsi expliqué le sextuple champion olympique.

« Il y a eu beaucoup de choses qui n'ont pas encore été dites, donc j'attends de voir ce qui va se passer », a ajouté Bolt, à propos des contrôles positifs de Gay et Powell.

Bolt a indiqué avoir conversé avec Powell par le biais de messages sur téléphones portables.

« C'est pénible, difficile. Dans la vie, certaines choses arrivent et les gens commettent des erreurs », a-t-il simplement souligné.

Le sprinter a ensuite répété à plusieurs reprises que, le concernant, il devait simplement continuer à travailler dur.

« Ces histoires nous font reculer de quelques pas, mais je souhaite que mes performances permettent aux gens d'oublier et les inspirent. »

Le 14 juillet, à quelques heures d'intervalle, Gay et Powell ont tous deux annoncés avoir été contrôlés positifs.

Gay, qui a déclaré forfait pour les Championnats du monde de Moscou en août, a été contrôlé positif hors compétition en mai et n'a pas précisé le produit en question. Powell a dit avoir été contrôlé à un produit stimulant (oxilofrine), apparenté à l'éphédrine, lors des sélections jamaïcaines pour les mondiaux, à la fin de juin.