NOUVELLES
25/07/2013 04:51 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

Allégations de crimes sexuels portées par 2 femmes contre John Furlong

VANCOUVER - L'ancien dirigeant du comité organisateur des Jeux olympiques de Vancouver en 2010, John Furlong, est poursuivi en cour par deux femmes qui soutiennent qu'il a commis des crimes sexuels à leur endroit, il y a quelques décennies.

Au moment des faits reprochés, John Furlong enseignait dans une école de Burns Lake, en Colombie-Britannique.

Beverly Abraham, aujourd'hui âgée de 55 ans, affirme que John Furlong lui demandait de rester à l'école après les cours. Il s'en serait pris à elle dans le gymnase, dans un entrepôt et dans un atelier.

Pour sa part, Grace West, qui a 53 ans, allègue dans une poursuite séparée que John Furlong lui a fait des attouchements aux seins et aux parties génitales tout en se caressant lui-même. Il l'aurait aussi frappée à coups de pied et insultée à propos de ses origines autochtones.

Aucune de ces allégations n'a jusqu'ici été démontrée au tribunal. John Furlong les nie toutes en bloc.

Il poursuit le journal «Georgia Straight» et la journaliste Laura Robinson à propos d'un article soutenant qu'il a maltraité des étudiants autochtones alors qu'il enseignait à l'école primaire catholique Burns Lake Immaculata.