NOUVELLES
24/07/2013 08:44 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

Snowden attend toujours les documents lui permettant de quitter l'aéroport de Moscou

Revirement dans l'affaire Edward Snowden, l'ex-consultant du renseignement américain bloqué à Moscou depuis juin. Il n'a toujours pas reçu les documents lui permettant de quitter l'aéroport, selon son avocat russe.

Son sort n'est pas encore réglé et sa demande d'asile temporaire auprès des autorités russes n'a pas encore reçu de réponse, a-t-il ajouté.

Quelques heures plus tôt, les agences de presse russes Interfax et Ria Novosti, citant des sources proches du dossier, affirmaient que l'ancien analyste américain avait obtenu les documents établis par le Service des migrations via son avocat russe Anatoli Koutcherena.

Le service gouvernemental n'avait toutefois pas confirmé cette information.

Edward Snowden déclarait lundi vouloir quitter l'aéroport de Moscou cette semaine.

Recherché par les autorités américaines pour espionnage, Edward Snowden est bloqué depuis le 23 juin dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo,

Il a officiellement demandé la semaine dernière un asile provisoire à la Russie, faute de pouvoir rejoindre le Venezuela, le Nicaragua ou la Bolivie qui s'étaient déclarés prêts à le recevoir.

Tout a commencé lorsque le Washington Post et le Guardian ont révélé successivement l'existence de deux programmes secrets de la National Security Agency (NSA), l'Agence nationale de sécurité américaine.

Le premier concerne la récolte de données d'appels téléphoniques aux États-Unis par l'opérateur Verizon. Le second, appelé Prism, cible les plus importants services de courriels et réseaux sociaux.

La Maison-Blanche a expliqué que ces programmes controversés avaient pour but de lutter contre le terrorisme.