NOUVELLES
24/07/2013 07:23 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

L'Australien Stuart O'Grady admet s'être dopé lors du Tour de France en 1998

MELBOURNE, Australie - Le vétéran cycliste australien Stuart O'Grady a admis s'être dopé lors du Tour de France en 1998.

O'Grady, qui a participé aux Jeux olympiques à six reprises et qui a déjà remporté une étape du plus prestigieux tour cycliste au monde, a annoncé qu'il prenait sa retraite après avoir complété son 17e Tour de France plus tôt cette semaine. Jeudi, il a admis avoir utilisé de l'érythropoïétine (EPO) pendant deux semaines avant l'épreuve en 1998. Il a ajouté qu'il avait acquis lui-même le produit sans en informer son équipe.

Une enquête française sur le dopage dans le sport a permis la découverte de preuves contre Marco Pantani, le champion du Tour en 1998, et Jan Ulrich, qui a terminé deuxième. Les deux hommes auraient utilisé de l'EPO afin d'améliorer leur performance.

O'Grady a déclaré à News Corp Australia que «vous gagnez les Olympiques, le Paris-Roubaix et maintenant, tout ça est entaché par ces actions et j'aimerais pouvoir changer ça, mais c'est impossible».

Lors des Jeux olympiques d'Athènes en 2004, O'Grady a remporté la course à l'américaine en compagnie de Graeme Brown.