NOUVELLES
24/07/2013 04:24 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Guerre contre les narcotrafiquants : 22 morts au Mexique

De violents affrontements entre bandes armées et forces de l'ordre mexicaines ont fait 22 morts mardi, dans l'État du Michoacan, où le président Enrique Pena Nieto teste une nouvelle stratégie en matière de sécurité.

Les échanges de tirs se sont produits après le blocage d'autoroutes par des autobus et d'autres véhicules par des membres de gangs. L'État du Michoacan est l'un des plus violents du Mexique. Deux membres de la police fédérale et 20 membres de bandes ont été tués, a annoncé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le président Pena Nieto a dépêché un général pour prendre le contrôle de toutes les opérations militaires et de police dans le Michoacan, où de grandes parties de l'État sont passées sous le contrôle de bandes criminelles qui se battent à la fois entre elles et contre les autorités.

L'ancien président mexicain Felipe Calderon avait lancé son opération de répression des cartels de drogue par l'armée dans le Michoacan en 2006, lançant une offensive qui a fait plus de 70 000 morts.

Depuis l'arrivée au pouvoir du président Pena Nieto en décembre, le nombre d'homicides a légèrement baissé, selon les statistiques officielles.

La semaine dernière, le gouvernement a annoncé la capture de Miguel Angel Trevino, le chef des Zetas, un gang de narcotrafiquants ultraviolents.

Reuters