NOUVELLES
24/07/2013 09:14 EDT | Actualisé 23/09/2013 05:12 EDT

Grands Lacs : Washington renforce sa lutte contre la carpe asiatique

Le gouvernement des États-Unis consacrera 50 millions de dollars supplémentaires pour renforcer son plan de lutte contre la carpe asiatique qui menace désormais tout l'écosystème des Grands Lacs.

Les Américains ont déjà consacré plus de 100 millions de dollars pour stopper la prolifération de ce poisson.

Selon l'Associated Press, ces 50 millions de Washington financeront la construction d'une nouvelle barrière électrifiée dans un canal de navigation de Chicago qui permet aux poissons envahisseurs d'entrer dans le lac Michigan. L'ancienne barrière construite il y a dix ans comportait plusieurs lacunes.

Les carpes asiatiques, introduites accidentellement dans le Mississippi il y a 20 ans, ont littéralement colonisé tout le fleuve et ses affluents

Elles sont aujourd'hui aux portes des Grands Lacs. Des chercheurs ont découvert de l'ADN de cette espèce de poisson dans les eaux du canal, à seulement quelques kilomètres du lac Michigan.

Très vorace, résistante et possédant une grande capacité de reproduction, cette carpe cause des dommages irréparables dans les cours d'eau où elle élimine pratiquement toutes les autres espèces de poissons indigènes.

Hécatombe écologique

Elles sont désormais aux portes des Grands Lacs où biologistes et pêcheurs redoutent une hécatombe écologique si les carpes s'y introduisent et prolifèrent au rythme auquel elles l'ont fait jusqu'ici dans la vallée du Mississippi.

Une fois dans les Grands Lacs, les carpes auront accès à de vastes étendues d'eau et de rivières et éventuellement au fleuve Saint-Laurent et tous ses tributaires.

Dans les rivières et lacs qu'elles colonisent, les carpes occupent entre 80 % et 98 % de la biomasse.

Le moyen le plus efficace selon les scientifiques, pour empêcher la carpe d'envahir les Grands Lacs, est de fermer pour de bon les écluses des canaux de navigation de Chicago.

La nouvelle barrière électrifiée censée contenir les carpes aux portes du lac Michigan sera mobile et pourra être traînée comme un rideau sous-marin pour rabattre les carpes ou servir comme barrière temporaire contre cette espèce envahissante.

Importées d'Asie dans les années 1970 pour se débarrasser des algues dans les piscicultures du sud des États-Unis, ces carpes se sont échappées dans le Mississippi durant les inondations de 1993. Les poissons ont depuis remonté le fleuve et ses tributaires jusqu'à l'embouchure des Grands Lacs.