NOUVELLES
23/07/2013 09:07 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Une queue d'un autre temps

Les restes fossilisés d'une queue de dinosaure longue de cinq mètres et vieille de 72 millions d'années ont été découverts au Mexique par des paléontologues de l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH) du pays.

La queue, dont les 50 vertèbres ont été découvertes dans l'État de Coahuila, frontalier avec les États-Unis, composait probablement la moitié du corps du dinosaure, qui appartenait à la famille des hadrosauridés, surnommés les « becs de canards ».

La découverte de queues de dinosaures est relativement rare, selon les experts. Celle qui a été trouvée à 150 kilomètres à l'ouest de Monterrey est anormalement bien préservée.

Travail fastidieux

Les paléontologues ont eu besoin de 20 jours pour lentement retirer les sédiments rocheux qui recouvraient les restes. Ils ont aussi trouvé une hanche de dinosaure juste à côté.

Les fossiles seront maintenant transférés dans le village voisin pour y être nettoyés et étudiés. Leur présence à cet endroit avait été signalée par des citoyens, en juin 2012. Les fouilles à proprement parler ont commencé au début du mois de juillet.

La découverte devrait notamment alimenter les recherches sur les maladies qui frappaient les os des dinosaures qui, comme les humains, pouvaient être victimes de tumeurs ou d'arthrite.

Durant le Crétacé, qui s'est terminé il y a environ 65 millions d'années, une vaste partie de ce qui est maintenant le nord du Mexique était une région côtière. La réalité géographique de l'époque permet aujourd'hui aux chercheurs de déterrer les restes de dinosaures terrestres ou d'autres qui vivaient dans l'océan.