NOUVELLES
23/07/2013 12:42 EDT | Actualisé 22/09/2013 05:12 EDT

Laval : importantes pertes pour les commerçants de Sainte-Rose

Un peu plus de 13 000 personnes sont toujours privées de courant dans la province à la suite des orages de vendredi, selon le dernier bilan publié par Hydro-Québec. Les pannes sont concentrées dans les régions de l'Outaouais, des Laurentides et de la ville de Laval.

Un texte de Dominic Brassard

Mardi matin, plusieurs commerçants du quartier Sainte-Rose, à Laval, évaluaient leurs pertes financières.

Dans le Vieux Sainte-Rose, le bruit des génératrices est très répandu. Plusieurs commerces en ont louées pour tenter de sauver leurs aliments réfrigérés ou congelés.

Mais, pour Stéphanie Vincent, propriétaire du Bagel Sainte-Rose, il aurait fallu davantage qu'une génératrice. « On a eu un dégât d'eau, un refoulement sur le toit en plus. Puis avec la perte d'électricité, on a perdu tout ce qui est périssable. On est fatigué », dit-elle.

Dans un dépanneur voisin, un grand ménage s'est imposé, comme l'explique un employé : « On a jeté du lait, des sandwichs, on a jeté des produits qu'on vendait, qu'on fabrique. Je sais que la patronne est arrivée hier, puis avec celle de la charcutière, ils ont fait du ménage ».

À quelques pas de là, la caissière d'une station-service a dû placarder les portes des réfrigérateurs qui contiennent des produits laitiers, « pour montrer aux gens qu'effectivement [il y a des conséquences]. Bien des gens n'en sont pas conscients tout le temps qu'on a manqué d'électricité et que c'est désuet, qu'on doit tout jeter ».

Le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec précise qu'un ménage du réfrigérateur s'impose pour toute panne électrique d'une durée de plus de 6 heures.