NOUVELLES
23/07/2013 04:26 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

Des promoteurs misent sur le développement du tourisme éolien

Des promoteurs sont convaincus que les éoliennes peuvent être bénéfiques à l'industrie touristique, contredisant ainsi les opposants au développement de parcs éoliens.

Sur la Côte-de-Beaupré, la pourvoirie Le Manoir Brûlé profite des vacances de la construction pour organiser des visites du parc éolien de la Seigneurie de Beaupré. Son gestionnaire, Gesti-Faune, a cru dès le début que les éoliennes, plutôt que de nuire à ses activités, deviendraient un nouvel attrait.

À Saint-Luc-de-Bellechasse, un centre d'interprétation de l'éolien est en développement. Le promoteur du parc éolien du Massif du Sud, EDF Énergies nouvelles, s'est engagé à verser 125 000 $ dans le projet.

Le directeur général du parc régional du Massif du Sud, Jean-François Préfontaine, affirme que les éoliennes, au lieu de faire fuir les visiteurs, sont au contraire un attrait pour bon nombre d'entre eux.

« On a des demandes de groupes scolaires, d'individus. Cette semaine, on a eu un groupe d'une quinzaine de personnes qui sont venues. On a des guides qui peuvent leur expliquer ce qu'est un parc éolien, à quoi ça sert et comparer cette source d'énergie avec d'autres sources d'énergie », explique-t-il.

Cependant, d'autres entreprises voient leur chiffre d'affaires baisser en raison du développement éolien. C'est le cas du Ranch du Massif du Sud, qui a abandonné les randonnées de longue durée et les excursions à cheval de plusieurs jours. Ces activités étaient celles qui rapportaient le plus à l'entreprise.

La copropriétaire du Ranch du Massif du Sud, Raymonde Garant, affirme que l'entreprise doit redéfinir son produit.

Elle a fait des demandes d'aide, notamment, au ministère des Ressources naturelles et au promoteur EDF Énergies nouvelles, mais elles ont été refusées.