NOUVELLES
23/07/2013 04:33 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

Changement de ton

Le temps passe vite quand une équipe de football n'a que trois séances d'entraînement après trois défaites consécutives.

Un texte de Jean St-Onge

Peu de modifications étaient donc visibles sur le terrain lors du deuxième jour de la courte semaine des Alouettes qui se préparent à accueillir les Eskimos d'Edmonton, jeudi soir, au stade Percival-Molson.

Le principal changement se trouvait dans le ton de l'entraîneur-chef, Dan Hawkins. Exubérant à outrance lundi, Hawkins a répondu en quelques mots et à voix basse à la plupart des questions.

Lundi, l'entraîneur a réagi avec de grands éclats de rire quand il s'est fait demander s'il croyait que son poste était en jeu.

Mardi, quand les questions ont porté sur ce que l'équipe devait faire pour se ressaisir, Hawkins s'est contenté de dire laconiquement que tout le monde devait faire son travail.

Les Alouettes se retrouvent avec une fiche d'une victoire et trois revers pour la première fois depuis 2007, la saison où Jim Popp s'était improvisé entraîneur-chef.

Si jamais ils devaient s'incliner devant les Eskimos, ce serait la première fois depuis 1986 qu'ils amorceraient la campagne avec 4 défaites en cinq matchs. Ça ne leur est donc pas arrivé depuis leur retour dans la LCF en 1996.

Les entraîneurs montréalais étaient certainement heureux de revoir l'excellent secondeur Kyries Hebert, lui qui était absent lundi

Maciocia de passage 

Il y avait de la belle visite dans les estrades du stade Hébert à St-Léonard. L'entraîneur-chef des Carabins de l'Université de Montréal, Danny Maciocia, a profité de son premier jour de vacances pour venir saluer son ancien adjoint, Noel Thorpe, maintenant coordonnateur défensif des Alouettes.

Conscient que son passage pouvait alimenter les rumeurs, Maciocia n'a accordé aucune entrevue, en précisant qu'il avait trop de respect pour les entraîneurs en place pour commenter la performance offensive des Alouettes.

Et, comme il reprendra le boulot chez les Carabins dès son retour d'un voyage dans l'Ouest américain, c'était le seul moment où il pouvait venir saluer son ancien collègue.

Maciocia a coordonné l'attaque des Alouettes en 2001, avant de déménager à Edmonton où il a été successivement coordonnateur à l'attaque, entraîneur-chef et directeur général. Il a d'ailleurs mené les Eskimos à leur dernière conquête de la Coupe Grey en 2005.