NOUVELLES
22/07/2013 12:13 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

Snowden espère quitter l'aéroport de Moscou cette semaine

Edward Snowden espère obtenir au plus tard mercredi les papiers lui permettant de quitter la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, où l'analyste de la National Security Agency (NSA) est bloqué depuis le 23 juin, a déclaré lundi l'avocat russe du jeune Américain.

Anatoli Koutcherena, qui a aidé l'informaticien à déposer une demande d'asile temporaire auprès des services russes d'immigration, a ajouté que son client se rendrait alors dans le centre de Moscou, et ne comptait pas quitter rapidement la Russie pour l'Amérique latine.

« Il devrait recevoir prochainement son certificat » lui permettant de se rendre en ville, a dit l'avocat.

Il a précisé que la procédure pour un asile temporaire pouvait prendre jusqu'à trois mois, mais que Snowden pouvait franchir la douane sur la base de la réponse initiale à sa demande.

Les États-Unis, qui ont demandé son extradition pour être jugé pour espionnage, l'empêchent de se rendre en Amérique latine où trois pays, le Venezuela, le Nicaragua et la Bolivie, ont répondu favorablement à sa demande d'asile politique.

Selon son avocat, Edward Snowden n'exclut pas de déposer une demande de naturalisation, car il estime trop dangereux d'essayer
de se rendre en Amérique latine pour le moment.

De son côté, Vladimir Poutine, qui a exprimé son impatience face à la persistance de la situation, a clairement laissé entendre qu'il ne laisserait pas l'affaire Snowden polluer les relations entre la Russie et les États-Unis

Vladimir Poutine et Barack Obama prévoient de se rencontrer en septembre à Moscou.

Reuters