NOUVELLES
22/07/2013 12:31 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

McDonald's prévoit une année difficile malgré une offre de nouveaux produits

NEW YORK, États-Unis - McDonald's a diversifié son menu en y ajoutant des choix plus santé et plus frais comme le Wrap-éclair au poulet, mais les consommateurs n'y mordent pas en assez grand nombre.

La plus importante chaîne de hamburgers au monde a annoncé lundi avoir enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net en hausse de quatre pour cent qui n'en a pas moins été inférieur aux attentes de Wall Street. Ella a également indiqué que ses ventes ne devraient guère changer en juillet et prévenu qu'une année difficile l'attendait, en raison d'une concurrence accrue et des difficiles conditions économiques en vigueur dans le monde.

«Nous n'avons pas de marge de manoeuvre en matière de prix», a affirmé le président et chef de la direction de McDonald's, ajoutant que le restaurateur pourrait difficilement imposer des prix plus élevés sans risquer de perdre des clients.

Les actions de McDonald's (NYSE:MCD) ont terminé la séance de lundi à 97,58 $ US à Wall Street, en baisse de 2,69 $ US, soit un peu plus de 2,5 pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

L'entreprise, qui compte plus de 34 000 lieux de vente à travers la planète, a fait état de ventes mondiales en hausse d'un pour cent dans les restaurants ouverts depuis au moins un an. La progression a été la même aux États-Unis, où le restaurateur a cherché à faire valoir son menu McValeur tout en cherchant à s'adapter aux habitudes d'alimentation changeantes avec des plats plus santé.

Toutefois, la faible augmentation des ventes aux États-Unis n'a pas été suffisante pour compenser la hausse des coûts publicitaires et promotionnels des nouveaux produits, de même que l'efficience réduite de restaurants. En conséquence, la marge d'exploitation a légèrement diminué.

«Nous avons lancé pas mal de nouveaux produits dans nos restaurants ce trimestre. Notre efficience par équipe et heure a donc un peu baissé», a affirmé le directeur des finances de la chaîne, Pete Bensen, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

La faible augmentation des ventes au cours de la période de trois mois close le 30 juin reflète les défis auxquels fait face McDonald's, qui a pendant des années survolé le secteur de la restauration rapide. Le problème tient en partie au fait que les conditions économiques demeurent faibles dans plusieurs régions du monde, l'entreprise ayant fait remarquer à maintes reprises que la population hésitait davantage à manger au restaurant.

McDonald's fait également face à un nombre croissant de chaînes offrant rapidement des aliments de meilleure qualité, même si à prix plus élevés, comme Chipotle, Noodles & Company, Panera Bread et autres. Ces chaînes ont modifié les attentes des gens qui prennent un repas à l'extérieur de chez eux.

L'entreprise d'Oak Brook, dans l'Illinois, a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net de 1,4 milliard $ US, ou 1,38 $ US par action, en hausse comparativement à celui de 1,35 milliard $ US, ou 1,32 $ US par action, réalisé un an plus tôt.

Les analystes consultés par FactSet s'attendaient à un résultat de 1,40 $ US par action.

Les revenus de McDonald's se sont élevés à 7,08 milliards $ US, en phase avec les projections des analystes.