NOUVELLES
22/07/2013 06:37 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

La police chinoise visite les bureaux d'AstraZeneca

La police chinoise s'est rendue dans les bureaux de Shanghai du groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, dernier groupe étranger en date à faire l'objet d'une enquête après les accusations de corruption portées contre GlaxoSmithKline.

Une porte-parole d'AstraZeneca a dit lundi que la police était intervenue vendredi et avait emmené un employé pour l'interroger.

Les autorités chinoises ont accusé la semaine dernière le groupe britannique d'avoir versé des pots-de-vin à des médecins et à des responsables publics afin de doper ses ventes et le
prix de ses traitements. GSK a déclaré lundi dans un communiqué que certains responsables du groupe dans le pays semblaient avoir violé la législation chinoise.

Des représentants de l'Administration d'État pour l'industrie et le commerce (SAIC) ont également rendu visite à UCB la semaine dernière et un porte-parole du groupe belge a expliqué que cette autorité menait des enquêtes auprès d'autres groupes pharmaceutiques présentes en Chine.

La SAIC est l'une des trois autorités chinoises de régulation de la concurrence, également chargée d'enquêter sur des cas de corruption de faible ampleur.

Reuters