NOUVELLES
22/07/2013 06:05 EDT | Actualisé 21/09/2013 05:12 EDT

La marine américaine largue quatre bombes sur la Grande barrière de corail

Des avions de l'US Navy ont dû larguer quatre bombes au-dessus de la Grande barrière de corail, au large de l'Australie, au cours de manoeuvres la semaine dernière, mais ces bombes n'ont pas explosé et ne représentent pas un danger pour la navigation, a assuré lundi la marine américaine.

Deux avions de type Harrier devaient larguer ces bombes sur le champ de tir de l'île Townshend, mardi dernier, au large des côtes de l'État australien de Queensland, dans le cadre de manoeuvre militaires américano-australiennes, mais on leur a dit au dernier moment que l'opération présentait un danger à cause de la présence de navires civils dans le secteur, a expliqué lundi le commandant de la septième flotte américaine, William Marks, à la radio Australian Broadcasting Corporation.

Aussi, devant s'alléger pour pouvoir regagner leur navire, les appareils ont procédé à un largage d'urgence, à 16 milles nautiques au sud de Bell Cay, dans le parc marin de la Grande barrière de corail, site naturel classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO.

Les bombes reposent par 50 à 60 mètres de fond et ne représentent pas un danger pour la navigation, assure la marine américaine. Selon des médias australiens, la marine américaine projette de les récupérer.

Reuters