NOUVELLES
21/07/2013 06:15 EDT | Actualisé 20/09/2013 05:12 EDT

Une attaque coordonnée de militants tue un civil et quatre agents de sécurité

EL-ARICH, Égypte - Des attaques coordonnées menées de jour et de nuit par des militants islamistes dans la péninsule égyptienne du Sinaï ont coûté la vie à un civil et à quatre agents de sécurité, selon des sources officielles.

Les zones visées se situent dans le nord de la région, plus précisément dans la ville d'El-Arich et dans une communauté frontalière.

Il s'agit de la plus récente démonstration de la force croissante des militants islamistes.

Les agressions visant des représentants des forces de l'ordre se sont intensifiées dans le nord du Sinaï depuis que Mohammed Morsi a été chassé du pouvoir au début du mois. Cependant, elles étaient auparavant concentrées dans des zones désertiques de ce secteur.

Dimanche, le centre d'El-Arich a été visé et il y a eu des échanges de coups de feu qui se sont étirés pendant plusieurs minutes entre des militants et les forces de sécurité.

Ces tirs dans le coeur de la ville la plus populeuse de la région du nord du Sinaï ont fini par entraîner la mort d'un simple civil de 32 ans qui a été tué alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture.

Avec cette nouvelle offensive, les militants espèrent déstabiliser l'armée et le gouvernement central.

Ils soutiennent que le retour de Mohammed Morsi dans son rôle de président n'est pas leur priorité mais qu'ils souhaitent favoriser la création d'un «Émirat islamiste».

Les récentes attaques mettent en lumière les difficultés éprouvées par les dirigeants intérimaires à rétablir la sécurité après plus de deux ans d'instabilité ayant entouré le départ du président déchu Hosni Moubarak en 2011.

La partie nord du Sinaï est la zone la plus chaude depuis ce temps.

Des stations de police y ont été incendiées et les forces de sécurité ont été chassées des zones tribales sous prétexte que leurs membres étaient reconnus pour y perpétrer divers abus.