NOUVELLES
21/07/2013 11:57 EDT | Actualisé 20/09/2013 05:12 EDT

Pamela Ware se qualifie pour la finale du tremplin d'un mètre féminin

BARCELONE, Espagne - La Québécoise Pamela Ware s'est qualifiée pour la finale du tremplin d'un mètre féminin, dimanche, aux Championnats du monde de la FINA présentés à Barcelone, en Espagne.

L'athlète de Beloeil a conclu la ronde préliminaire au sixième rang avec un score de 261,45 points. C'est la Chinoise He Zi qui a dominé la ronde préliminaire.

Cinquième après ses trois premiers plongeons, Ware a connu des problèmes à sa quatrième présence sur le tremplin alors qu’elle présentait sa figure avec le plus haut coefficient de difficulté.

«J’ai vraiment bien commencé ma compétition, mais j’ai commis une erreur à mon quatrième plongeon. J’ai ouvert les bras un peu trop larges alors que j’aurais dû les garder plus près de mon corps, a-t-elle expliqué. J’ai cogné le tremplin, mais ce n’était rien de bien grave. J’ai juste un ongle noir et je n’ai déjà plus mal. Mais ça m’a fait perdre beaucoup de points.

«Je sais que je peux faire encore mieux. Il faut juste que je réussisse mon quatrième plongeon comme je sais pouvoir le faire», a conclu Ware, qui participera également à l’épreuve individuelle au trois mètres plus tard en semaine.

He, qui a obtenu la médaille d'or au tremplin d'un mètre dès l'âge de 16 ans aux Mondiaux de 2007, a obtenu le meilleur résultat en prévision de la finale qui sera présentée mardi. Elle a affiché un pointage de 287,70 points au total de ses cinq plongeons. L'Italienne Tania Cagnotto a suivi en deuxième place avec une récolte de 284,85 points.

Cagnotto et Francesca Dallape s'étaient adjugées la médaille d'argent en plongeon synchronisé au tremplin de trois mètres samedi, derrière les Chinoises Wu Minxia et Shi Tingmao.

La Chinoise Wang Han a pris le troisième rang avec 284 points. Elle est bien positionnée afin de récolter une autre médaille, après celles d'argent et de bronze acquises au tremplin d'un mètre féminin lors des deux Championnats du monde précédents.

Les autres plongeuses qui se sont qualifiées pour la finale sont Jun Hoong Cheong (Malaisie), Deidre Freeman (États-Unis), Tina Punzel (Allemagne), Dolores Hernandez (Mexique), Daria Govor (Russie), Uschi Freitag (Pays-Bas), Brittany Broben (Australie), et Daniella Nero (Suède).

Lundi, Meaghan Benfeito et Roseline Filion prendront part à l’épreuve synchronisée à la tour de 10 mètres.

En nage synchronisée, Chloé Isaac, de Brossard, et Karine Thomas, de Gatineau, ont pris le sixième rang de la finale en duo technique.

Les Russes Svetlana Romashina et Svetlana Kolesnichenko ont mérité la médaille d’or grâce à une note 97,300 points. Les Chinoises Tingting et Wenwen Jiang ont fini deuxièmes avec 94,900 points. Les Espagnoles Ona Carbonell et Margalida Crespi (93,800 points) ont complété le podium.

Isaac et Thomas, qui font équipe depuis un mois seulement, ont obtenu 90,000 points de la part des juges pour leur prestation en finale.

Par ailleurs, les Canadiennes se sont classées cinquièmes lors des préliminaires du combo libre. Camille Bowness, Anabelle Frappier, Sandy Gill, Claudia Holnez, Emilia Kopcik, Lisa Mikelberg, Marie-Lou Morin, Kaylene Schneil, Jacqueline Simoneau et Karine Thomas ont obtenu une note de 91,280 points pour leur prestation sur le thème de Queen. Cette même routine avait valu aux Canadiennes la médaille de bronze aux derniers mondiaux de la FINA, en 2011, à Shanghai.

Les Russes se sont emparées du premier rang provisoire grâce un score de 96,740 points. Les Espagnoles suivent au deuxième rang avec 94,040 points. Les Ukrainiennes, avec 92,860 points, sont troisièmes.

De son côté, l’équipe canadienne féminine de water-polo a réussi son entrée aux mondiaux. Opposées aux Britanniques à leur premier match de la ronde préliminaire dans le groupe C, les protégées de l'entraîneur Guy Baker ont signé une victoire de 14-9, dimanche.

L'événement, qui a lieu tous les deux ans, se terminera le 4 août et compte aussi des épreuves de natation, de nage en eau libre et de plongeon de haut vol — une nouvelle discipline.