NOUVELLES
20/07/2013 10:45 EDT | Actualisé 19/09/2013 05:12 EDT

Soirée sanglante en Irak: au moins 46 personnes tuées

BAGDAD - Une vague coordonnée de sept attentats à la voiture piégée a frappé les rues commerciales de quartiers chiites de Bagdad, samedi soir, dans le cadre d'une série de gestes de violence qui ont fait au moins 46 victimes dans la capitale irakienne et dans d'autres villes.

Les attaques ont été commisesà la suite du repas du soir qui vient rompre quotidiennementle jeûne du ramadan chez les musulmans. Après le coucher du soleil, les fidèles sont nombreux à se réunir dans les commerces pour se détendre après une journée complète de privations.

Depuis le début du mois saint chez les musulmans le 10 juillet dernier, les attaques se multiplient à une vitesse vertigineuse. Un décompte dressé par l'«Associated Press» fait déjà état de plus de 250 victimes.

Ce véritable bain de sang réveille de vieilles craintes chez les Irakiens qui vivent dans l'angoisse de revivre le scénario qui s'était produit dans la foulée de l'invasion américaine en 2003.

Les plus récents attentats n'ont pas été revendiqués.

Par contre, l'idée de viser successivement plusieurs cibles chiites est une stratégie qui a souvent été mise de l'avant par la branche locale d'Al-Qaïda.

Un officier supérieur des services irakiens de surveillance, qui n'est pas autorisé à parler ouvertement à la presse, a affirmé sous le couvert de l'anonymat que les attaques portaient la signature d'Al-Qaïda.