NOUVELLES
20/07/2013 01:41 EDT | Actualisé 19/09/2013 05:12 EDT

Des partisans des Expos ont assisté au match des Blue Jays contre les Rays

MONTRÉAL - Un groupe d'amateurs de baseball de Montréal semble prêt à tout pour ravoir une équipe, même si cela implique de conduire jusqu'à Toronto pour voir un match des Blue Jays.

Les amateurs n'encourageaient pas nécessairement la formation torontoise. Les organisateurs croient qu'environ 1000 partisans des Expos, qui espèrent attirer l'attention des décideurs du Baseball majeur, se sont entassés dans les gradins du champ gauche au Rogers Centre, samedi après-midi.

La majorité d'entre eux portait le traditionnel uniforme bleu, blanc et rouge en plus de faire valoir leur cause sur de nombreuses affiches.

«Notre objectif est de célébrer l'histoire des Expos et de démontrer que Montréal est toujours un marché viable pour une équipe des majeures», a déclaré Matthew Ross, qui gère le site Internet de l'Expos Nation et qui a organisé le voyage.

«Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir afin de ramener la nostalgie pour l'équipe, tout en regardant vers l'avenir.»

Environ 200 personnes avaient effectué un voyage similaire à Toronto, la saison dernière.

Cette année, le groupe a convaincu un ancien joueur, Bill Atkinson, et le gérant Jim Fanning de l'accompagner.

Près d'une décennie après le départ des Expos, un petit mouvement commence à prendre de l'ampleur afin de ramener l'équipe dans la métropole.

Cette possibilité est devenue un sujet récurrent sur les différentes tribunes radiophoniques et elle influence même la tenue vestimentaire de plusieurs personnes.

Le logo de l'équipe est devenu une sorte de fierté pour la ville et une mode pour certains qui sont parfois trop jeunes pour l'avoir vu jouer.

Ross croit que les traces laissées par le départ des Expos en 2004 tendent à se dissiper.

Ces temps-ci, les gens aiment se rappeler des bons souvenirs et des exploits de grands joueurs qui ont endossé l'uniforme des Expos, comme Andre Dawson qui a été intronisé au Temple de la renommée en 2010.

Projet Baseball Montréal (PBM), un groupe mis sur pied il y a plus d'un an par Warren Cromartie, est au centre de l'intérêt renouvelé pour l'équipe.

«Le message que je répète, que je veux continuer à répéter, c'est que Montréal veut à nouveau du baseball», avait-il dit en entrevue.

Cromartie croit que la mort de l'ancien receveur des Expos et membre du Temple de la renommée Gary Carter est un événement rassembleur pour les amateurs de Montréal.

L'été dernier, plusieurs anciens joueurs des Expos sont revenus à Montréal pour rendre hommage à Carter et pour rencontrer les partisans. Un parc et une rue ont aussi été nommés en l'honneur du «Kid» près du parc Jarry, où il a amorcé sa carrière.

Cromartie est d'avis que la force du dollar canadien, les revenus télévisuels à la hausse, l'avènement des médias sociaux et un meilleur partage des revenus dans le baseball majeur rendent possible le retour d'une équipe à Montréal.

Il y a quelques mois, PBM, en collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM) et d'autres investisseurs, a lancé une étude de faisabilité pour tâter le terrain. Celle-ci devrait être publiée au mois de septembre.

Même si le retour d'une équipe ne se fait pas immédiatement, Ross croit que Montréal est un marché viable pour le baseball.

Il a d'ailleurs choisi cette rencontre contre les Rays de Tampa Bay pour une raison en particulier; il s'agit de l'une des concessions les moins rentables des Ligues majeures.

Au cours des dernières années, plusieurs rumeurs de déménagement ont couru autour de la formation floridienne et le propriétaire de l'équipe a récemment laissé entendre que Montréal était un bon marché.

Questionné à savoir s'il croyait véritablement au retour des Expos, Ross, qui est âgé de 35 ans, a répondu que ce serait «très difficile».

«Ça ne veut pas dire que nous ne pouvons pas remuer la sauce un peu», a-t-il ajouté.

Cette stratégie a semblé fonctionner, samedi.

Le groupe a fait jaser sur les médias sociaux et certains personnages politiques n'ont pas manqué de souligner sa présence.

Le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, qui a assisté à quelques matchs en compagnie de son père lorsqu'il était jeune, a publié une série de gazouillis.

«C'est génial de voir plus de 1000 fans des Expos de Montréal au match des Blue Jays aujourd'hui, a-t-il écrit sur son compte Twitter. Ça me rappelle plein de bons souvenirs!»

Le premier ministre Stephen Harper a également réagi: «J'espère qu'un jour la détermination et les espoirs de l'Expos Nation seront récompensés par le retour d'une équipe à Montréal.»