NOUVELLES
04/07/2013 05:07 EDT | Actualisé 03/09/2013 05:12 EDT

Nouveau gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney fait déjà parler de lui

OTTAWA - À la tête de la Banque d'Angleterre depuis moins d'une semaine, Mark Carney fait déjà des vagues au Royaume-Uni, même si ses méthodes n'étonneraient pas au Canada.

Contrairement à ses habitudes, la banque centrale ne s'est pas contentée d'annoncer qu'elle ne modifiait pas son taux directeur, qui demeure à 0,5 point de pourcentage. Elle a également publié un communiqué expliquant sa décision et laissant entendre que les taux pourraient demeurer à leur faible niveau pendant encore un certain temps.

Le communiqué a eu pour effet de faire augmenter les prix des actions en Angleterre, tandis que la livre perdait un cent US, à 1,51 $ US.

Sous la direction de son ancien gouverneur, Mervyn King, la Banque d'Angleterre avait pour habitude de ne pas émettre de communiqué lorsque sa politique demeurait inchangée.

La banque a également indiqué qu'elle ferait savoir le mois prochain au chancelier de l'Échiquier, George Osborne, si elle devrait communiquer des indications sur l'orientation future de la politique monétaire — une méthode introduite au Canada au printemps de 2009 afin de donner aux marchés et aux investisseurs une idée des choses à venir en ce qui a trait aux taux d'intérêt.

Alistair Cotton, analyste chez Currencies Direct, a estimé que toute indication sur l'orientation future de la politique monétaire serait accueillie «chaudement» par les propriétaires avec des hypothèques à taux variable.

Par ailleurs, M. Carney, auparavant gouverneur de la Banque du Canada, a également fait parler de lui cette semaine en laissant entendre qu'il voulait s'assurer que les nouveaux billets de banque britanniques continueront d'arborer des visages de femmes, et non seulement d'hommes.