DIVERTISSEMENT
17/06/2013 03:35 EDT | Actualisé 02/07/2013 11:35 EDT

«Michael Jackson ONE» du Cirque du Soleil: en plein dans le mille à Las Vegas (PHOTOS/ CRITIQUE/ VIDÉO)

Michael Jackson est partout à Las Vegas. Pas seulement parce que ses «clones» posent fièrement avec les touristes sur le Strip; aussi parce que le nouveau spectacle piloté par le Cirque du Soleil est sans aucun doute the talk of the town. Et la frénésie n’est pas près de s’évaporer, si je me fie aux extraits du spectacle que j’ai eu la chance de voir pendant IPW, événement rassemblant des journalistes voyage du monde entier…

«Une nouvelle expérience musicale immersive», annoncent les publicités. Un rapide coup d’œil au site Web du Cirque permet de constater l’impressionnante liste de créateurs, notamment l’idéateur et metteur en scène Jamie King, qui a travaillé avec Michael Jackson et Prince au début de sa carrière.

L’aventure commence avant même qu’on ne pénètre dans l’élégant théâtre du Mandalay Bay Resort and Casino, alors que des paparazzis nous assaillent.

Au centre et de chaque côté de la scène, des écrans géants promettent d’en mettre plein la vue. C’est le cas. Mais alors qu’un acrobate effectue des prouesses, suspendu à un ruban pendant Stranger in Moscow, le scepticisme s’insinue. Michael Jackson ONE saura-t-il étonner ceux qui ont vu plusieurs spectacles du Cirque?

Au fil des tableaux suivants, mes doutes se dissipent peu à peu. Au son de Bad, des acrobates rappelant des skaters bondissent sur des élastiques fluorescents alors que le métro passe derrière.

Pendant Smooth criminal, je tranche: ces danseurs ne sont pas des humains. Comment pourraient-ils se tenir ainsi penchés s’ils l’étaient? Ha-llu-ci-nant. Du genre à décrocher des mâchoires. Ici, les pas typiques de Michael Jackson sont propulsés au rang d’exploits surnaturels.

L’émotion est aussi au rendez-vous. En entendant le jeune Michael entonner I’ll be there dans un album photo projeté sur les écrans, difficile de ne pas retenir une larme.

Le talent et la fragilité de l’artiste teintent d’ailleurs tout le spectacle. On «ressent» sa sensibilité dans les moindres détails de la création.

Présenté aux journalistes à la toute fin, fin le tableau Thriller donne l’impression de plonger dans une version pimpée du vidéoclip. Absolument jouissif.

Omniprésente et époustouflante, la technologie n’enlève rien au caractère «humain» du spectacle. Au contraire: elle souligne habilement les forces et les failles de l’homme. Un hologramme de Michael Jackson rejoint même les danseurs pendant Man in the mirror.

Tout en restant fidèles à l’esprit de Michael Jackson, les chorégraphies nous emmènent encore plus loin. Les fans du cirque retrouveront des éléments vus dans d’autres spectacles, mais en synergie avec l’univers de l’artiste. Encore plus que les acrobaties, la danse – même sur les murs, entre deux sauts de trampolines! - hypnotise. On a d’ailleurs du mal à rester assis sur son siège.

Le spectacle ravira fort probablement les fans de l’artiste controversé. Les autres? S’ils recherchent surtout à être éblouis par des numéros de hautes voltiges, peut-être devraient-ils aller voir ailleurs. La star, c’est Michael Jackson. La signature du Cirque est bien sûr présente, mais est ici mise au service de l’artiste. Les montages vidéo et sonores visent juste. On a, par moment, l’impression d’entrer dans sa tête.

Expérience immersive? Tout à fait.

Michael Jackson ONE est la seconde production du Cirque du Soleil le mettant en vedette. Présenté pour la première fois en 2011, Michael Jackson: Immortal World Tour a reçu des critiques mitigés.

Bien que des représentations aient lieu depuis le 23 mai dernier, le lancement officiel du nouveau spectacle de Las Vegas aura lieu le 29 juin en présence des médias. Prix des billets: à partir de 69$. Soixante-trois artistes se relaient sur scène.

Info: http://www.cirquedusoleil.com/fr/shows/michael-jackson-one/default.aspx

INOLTRE SU HUFFPOST

«Michael Jackson ONE»