DIVERTISSEMENT
27/06/2013 04:57 EDT | Actualisé 19/07/2013 01:24 EDT

Quoi aller voir au Festival de jazz? Le choix des journalistes (PHOTOS/VIDÉOS)

DUBLIN, IRELAND - JUNE 02: Katie Stelmanis of Austra performs at Forbidden Fruit Music Festival  on June 2, 2013 in Dublin, Ireland. (Photo by Debbie Hickey/WireImage)
Getty
DUBLIN, IRELAND - JUNE 02: Katie Stelmanis of Austra performs at Forbidden Fruit Music Festival on June 2, 2013 in Dublin, Ireland. (Photo by Debbie Hickey/WireImage)

C’est demain que débutera la 34e édition du Festival international de jazz de Montréal. Les festivaliers auront de quoi se mettre sous la dent ou plutôt dans les oreilles pour les dix prochains jours… Ce n’est vraiment pas le choix de spectacles qui manque ! En effet, plus de 300 concerts mettant en vedette 3000 artistes seront présentés gratuitement dans le Quartier des spectacles, sans compter la grande diversité de prestations offertes en salle.

Avec cette panoplie d’événements proposés par le Jazz, certains rêveraient d’avoir le don d’ubiquité pour être à plusieurs endroits au même moment. L’organisation du festival propose encore une fois cette année le calendrier Mes Concerts, où l’on peut créer son horaire personnalisé et le partager à ses proches.

Les journalistes culturels du Huffington Post Québec, Jean-François Cyr et Myriam Lefebvre, ont aussi joué le jeu et vous dévoilent quelques-uns des artistes se retrouvant dans leur calendrier. Il s’agit de suggestions purement personnelles, quelques coups de cœur à vous partager… Et avouons-le, le choix était difficile à faire!

LES CHOIX DE JEAN-FRANÇOIS CYR

CHUCHO VALDÉS

Fils du pianiste et compositeur cubain Bebo Valdés, Chucho est devenu à son tour une véritable légende vivante dans son pays. Présenté comme l’un des plus grands musiciens par les organisateurs du Festival de jazz, Valdés a par ailleurs été qualifié de « pianiste le plus complet du monde » par Jazz Magazine.

Après 4 ans d’absence, il est de passage à Montréal pour présenter son nouvel album Border Free, inspiré notamment de la tradition indienne d’Amérique du Nord et de la culture arabo-andalouse. Il sera accompagné du quintette Afro-Cuban Messengers.

Chucho Valdés & The Afro-Cuban Messengers – 28 juin, 20h – Théâtre Maisonneuve

THE VIRGINS

The Virgins est un groupe de rock américain originaire de New York formé en 2005. Il est aujourd’hui constitué des quatre membres que sont Donald Cumming (chant, guitare), Max Kamins (basse), Xan Aird (guitare) et John Eatherly (batterie).

La formation a sorti un premier album homonyme en 2008, dont le single Rich Girls a été classé 65e dans la liste des cent meilleures chansons de 2008 par le magazine américain Rolling Stone. Certains adorent le travail de ce quatuor, d’autres le qualifient comme une pale copie des Strokes ou encore de Dire Strait. Preuve que plusieurs croient néanmoins en leur talent, le groupe a entre autres joué avec Sonic Youth et Patti Smith en début de carrière. Peu importe, The Virgins offre amplement de quoi passer une bonne soirée. Du post-punk-rock new wave qui fait bouger.

The Virgins – 30 juin, 23h – Club Soda

THE CAT EMPIRE

Véritables bêtes de scène, les six membres du groupe australien The Cat Empire proposent une musique explosive qui mélange de façon originale le jazz, funk, hip-hop, rock, ska, tsigane. En 2005, le collectif a été numéro un des ventes en Australie avec l’album Two Shoes.

Au printemps 2013, The Cat Empire a sorti un cinquième album studio intitulé Steal The Light, qui marque aussi le dixième anniversaire du groupe. Un disque ensoleillé qui ramène en quelque sorte la formation aux sources, ou disons plutôt à ses premières sonorités (beats électroniques, influences latines, reggae, rock) qui avaient fait leur succès. Une proposition « remplie de cordes, cuivres, percussion et platines », comme le disent les programmateurs du Festival international de jazz. Concert survolté à prévoir. Colin Moore en assurera la première partie.

The Cat Empire – 2 et 5 juillet, 20h30 - Métropolis

-----------------

LES CHOIX DE MYRIAM LEFEBVRE

AUSTRA

La formation torontoise n’en est pas à son premier passage dans la métropole; comptons notamment la présence du groupe au Mission Santa Cruz durant POP Montréal ou durant la dernière édition du festival Osheaga… Cela dit, la bande de Katie Stelmanis a maintenant un nouvel album à son arc; le disque Olympia qui est sorti il y a à peine deux semaines vaut assurément le détour.

Austra étant maintenant un sextuor, on découvre sur le dernier opus, une confiance amplifiée. La voix de Stelmanis est toujours aussi hypnotique, les ambiances conservent leur côté très avant-gardiste et chaque chanson possède un petit quelque chose de fascinant. Et en concert… le projet synthpop et dark wave représente tout simplement la beauté scénique. La présentation musicale est raffinée, les accoutrements des musiciens sont hyper stylés, la voix de la chanteuse chavire, chaque détail compte. À voir absolument!

Austra – 3 juillet, 23h – Club Soda

CHINESE MAN

Une première visite pour Chinese Man au Festival de Jazz, on est donc hâtif de voir de quoi aura l’air ce trio hip-hop marseillais sur scène. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’ici, le terme «hip-hop » atteint un sens très large. Disons qu’il s’agit de hip-hop complètement débridé…et fou ! Durant quelques minutes, leurs sons nous feront voyager au Brésil, tantôt ils nous entraîneront sur une piste de danse swing… Ils n’ont absolument aucune limite. Le trio décrit sa musique comme étant du hip-hop instrumental. En effet, il compose ses pièces en utilisant des échantillons qu’ils déforment, triturent, puis reforment pour en arriver à des sonorités bien différentes. De vrais manuels !

Naviguant quelque part entre les univers de Gorillaz ou de Wax Tailor, une chose est certaine, leur musique porte un aspect visuel fort intéressant. Après un concert de Chinese Man, nos yeux et nos oreilles auront goûté à tout.

Chinese Man – 6 juillet, 23h – Club Soda

BELLE & SEBASTIAN

Pour plusieurs festivaliers (moi la première), Belle & Sebastian est sans contredit l’événement à ne pas rater durant le Festival de jazz. Les fans présents au Métropolis il y a 7 ans, lors du spectacle entourant la tournée de The Life Pursuit, attendent ce retour depuis…7 ans. Le groupe écossais viendra cette fois présenter Write About Love, lancé en 2010, disque plus groovy où l’on a mis quelque peu de côté le cuivre et les violons, pour faire une plus grande aux synthétiseurs.

Stuart Murdoch, avec la belle sensibilité qu’on lui connaît, charmera le public par ses chansons rafraîchissantes. Chœurs au rendez-vous, les membres du septuor envoûteront le public par leur symbiose et l’harmonie qui règne dans leur musique. Et encore, cela nous a tellement manqué de voir la formation sur scène qu’on ne peut trop savoir à quoi s’attendre. Tout ce qu’on sait, c’est que cette soirée sera une belle surprise…

Belle & Sebastian – 5 juillet, 19h30 – Salle Wilfrid-Pelletier

EN IMAGES:

Festival de jazz 2013: quelques artistes