NOUVELLES
20/06/2013 10:42 EDT | Actualisé 20/08/2013 05:12 EDT

Paradis fiscaux : un Canadien, Peter Sabourin, à l'origine d'une vaste fraude

OffshoreAlert

Un fraudeur canadien a extorqué des millions de dollars à des investisseurs du pays à qui il proposait de faramineux placements dans de faux abris fiscaux à l'étranger.

Selon des documents confidentiels obtenus par Radio-Canada et le Consortium international des journalistes d'enquête, Peter Sabourin, un conseiller financier du Témiscamingue, serait à l'origine de cette vaste fraude.

34 millions de dollars

Les investisseurs floués dans cette affaire auraient perdu plus de 34 millions de dollars, selon la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario.

Judith Laiken est l'une de ces investisseuses. En 1999, elle a confié 1 million de dollars à Peter Sabourin, qui lui promettait des placements sans risques dans des paradis fiscaux avec des taux de rendement de plus de 20 %.

Mais lorsque Mme Laiken s'est rendue aux îles Vierges britannique pour récupérer son argent, elle a constaté qu'aucune banque ni aucune firme de courtage ne se trouvaient à l'adresse indiquée sur ses relevés.

« Je pense que c'était le pire... de découvrir qu'il n'y avait rien, rien du tout », relate Judith Laiken.

En poursuivant ses recherches aux îles Vierges, elle n'a trouvé qu'une société liée à ses placements, la Commonwealth Trust Limited, qui créait des sociétés-écrans pour le compte de Peter Sabourin.

240 sociétés-écrans

Selon des documents obtenus par Radio-Canada, Commonwealth Trust Limited a créé plus de 240 sociétés fictives dont Peter Sabourin s'est servi pour escroquer des investisseurs canadiens.

Selon l'avocat Peter Jervis, les investisseurs doivent redoubler de prudence et être particulièrement prudents avec les placements dans les paradis fiscaux et les placements à l'étranger qui offrent peu de protection aux investisseurs.

Le présumé conseiller financier à l'origine de cette fraude, Peter Sabourin, demeure quant à lui introuvable depuis 2007.

D'après un reportage de Frédéric Zalac

INOLTRE SU HUFFPOST