Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'ex-directeur des travaux publics de Sainte-Brigitte-de-Laval accusé

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) confirme que des accusations ont été portées à l'endroit de l'ancien directeur des travaux publics de la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval.

Guillaume Côté fait face à des accusations criminelles pour avoir demandé à des cols bleus de la Ville d'effectuer des travaux de rénovation à sa résidence, pendant leurs heures de travail.

Les événements se sont produits en juillet 2012. L'ex-directeur des travaux publics a été congédié en février dernier par la municipalité de Sainte-Brigitte-de-Laval.

L'enquête de l'UPAC a duré plusieurs mois avant le dépôt des accusations au début de juin, au palais de justice de Québec.

Par voie de communiqué, la Ville de Sainte-Brigitte-de-Laval a tenu à préciser jeudi qu'aucun autre employé municipal ou un élu n'était visé par une enquête de l'UPAC.

L'administration municipale rappelle que « plusieurs processus ont été mis en place afin d'éviter la collusion et la corruption dans l'octroi des contrats. » Une firme de vérificateurs externes a aussi été mandatée pour prévenir les fraudes depuis 2012.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'UPAC frappe à Laval (9 mai 2013)

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.