NOUVELLES
20/06/2013 05:26 EDT | Actualisé 20/08/2013 05:12 EDT

L'Espagne sans pitié

Tahiti n'avait aucune chance devant la puissance espagnole à Rio de Janeiro. L'équipe championne du monde a écrasé son rival de la Polynésie française 10-0, jeudi, en Coupe des confédérations.

L'attaquant de Chelsea Fernando Torres a inscrit quatre buts (5e, 33e, 57e et 78e minutes) en plus de rater un tir de pénalité. David Villa en a quant à lui ajouté trois (39e, 49e et 64e minute). David Silva avec un doublé et Juan Mata ont complété le pointage du côté espagnol.

Le gardien adverse, Mikael Roche, a dû faire face à 27 tirs, dont 19 cadrés. Tahiti n'a réussi à déranger Pepe Rina qu'à une seule occasion au cours de la rencontre.

Le sélectionneur Vicente Del Bosque a profité de ce duel inégal pour reposer ses meilleurs éléments. Iker Casillas, Xavi Hernandez, Pedro Rodriguez et Jordi Alba, entre autres, n'ont pas pris part au match.

Grâce à cette victoire, l'Espagne trône au sommet du groupe B et se qualifie pour les demi-finales du tournoi. Ce gain sans équivoque a également été réalisé avec le plus grand écart de buts dans un match de la Coupe des confédérations. L'ancienne marque appartenait au Brésil, qui avait battu l'Arabie Saoudite 8-2 en 1999.