NOUVELLES
20/06/2013 01:58 EDT | Actualisé 19/08/2013 05:12 EDT

Les travaux de la côte de Sillery compromis par la grève de la construction

La grève de la construction pourrait compromettre la réalisation de la première phase des travaux dans la côte de Sillery.

Selon le vice-président du comité exécutif à la Ville de Québec, François Picard, il ne s'agit pas simplement d'ajourner les travaux de quelques semaines. La Ville, explique-t-il, envisage déjà de remettre certains chantiers à l'année prochaine afin de s'assurer de respecter les échéanciers.

« Ça peut avoir des conséquences très importantes pour les travailleurs qui pensaient travailler sur la côte de Sillery, par exemple. Ils vont se faire dire que malheureusement le chantier ne se fera pas cette année, parce qu'il faut le libérer pour le 1er novembre », avance-t-il.

L'Association de la construction et l'Alliance syndicale, ajoute-t-il, doivent impérativement régler le conflit qui paralyse l'industrie de la construction.

« On a besoin d'arriver rapidement à un règlement. On n'a pas seulement le dossier de l'amphithéâtre. On a 200 chantiers de voirie, d'aqueduc et d'égout à la Ville, présentement, qui sont bloqués », note-t-il.

La première phase des travaux entre l'église Saint-Michel et le chemin Saint-Louis, qui devait être entamée cette semaine, devait se poursuivre jusqu'en novembre. Le chantier avait déjà été retardé une première fois par une décision du ministère de la Culture, qui tardait à autoriser les travaux.

Les réseaux d'aqueduc et d'égout seront refaits, les fils seront enfouis et des lampadaires seront installés. Le trottoir sera aménagé du côté est, c'est-à-dire le long du cimetière Mount Hermon.